Week-end de der­bies « Un ASM ­ Brive, c’est tou­jours spécial, il se passe tou­jours quelque chose » (J.­B. Pé­joine)

La Montagne (Tulle) - - Limousin Actualité - Benjamin Pom­mier et Pas­cal Gou­my

Des der­bies. Des vrais. De ceux qui sentent bon le soufre entre voi­sins, entre co­pains qui se dé­testent au­tant qu’ils s’adorent.

Ce week­end se­ra sans doute à mar­quer d’une pierre blanche. Entre le der­by du Mas­sif cen­tral sa­me­di et ce­lui entre Cor­ré­ziens di­manche, les amou­reux de bal­lon ovale vont être ser­vis. À peine le temps de di­gé­rer le Cler­mont ­ Brive du Mi­che­lin qu’il fau­dra dé­jà re­pas­ser à table pour ap­pré­cier la pre­mière jour­née de Fé­dé­rale 2 entre Ma­le­mort et Tulle au… Sta­dium mu­ni­ci­pal de Brive. Ça ne s’in­vente pas.

L’en­jeu des deux der­bies ? La su­pré­ma­tie ré­gio­nale

Deux matches, deux décors et deux en­jeux évi­dem­ment fon­ciè­re­ment dif­fé­rents mais qui em­brassent tou­te­fois un seul et même ob­jec­tif : la su­pré­ma­tie ré­gio­nale. « Ces der­bies entre Bri­vistes et Cler­mon­tois ou entre Ma­le­mor­tois et Tul­listes ont tou­jours été des matches par­ti­cu­liers. Le rug­by a évo­lué mais ces ren­contres ont tou­jours gar­dé ce même par­fum élec­trique parce qu’en jeu, il y a la su­pré­ma­tie ré­gio­nale, ex­plique Pierre La­fon, his­to­rien du rug­by cor­ré­ zien.

Il n’y avait qu’à flâ­ner dans les rues de la ci­té gaillarde, se pro­me­ner sur les quais tul­listes de la Cor­rèze ou al­ler faire un tour du cô­té du stade Ray­mond­Fau­cher de Ma­le­mort ces der­niers jours pour ra­pi­de­ment com­prendre que cette semaine n’était pas comme toutes les autres.

« Cette do­mi­na­tion ter­ri­to­riale est en­core plus pro­non­cée entre Tulle et Ma­le­mort qui se dis­putent le titre de meilleur club du dé­par­te­ment der­rière le CA Brive, pour­suit Pierre La­fon. Il y avait dé­jà eu cette am­biance entre Tulle et Us­sel dans les an­nées 90 quand les Us­sel­lois étaient ve­nus dé­lo­ger les Tul­listes de ce sta­tut. Le rug­by dé­pas­sait alors le cadre du sport pour de­ve­nir so­cio­lo­gique ».

De­main soir (20 h 45), les hommes de Ni­co­las Go­di­gnon vont donc re­mettre en jeu leur titre de lea­der ré­gio­nal après leur étin­ce­lante vic­toire face à l’ASM en avril der­nier (26­21). La pre­mière de­puis près de qua­torze an­nées de di­sette.

Pré­sent et ac­teur ma­jeur de ces deux suc­cès de pres­tige, Jean­Bap­tiste Pé­joine au­ra évi­dem­ment un oeil tout par­ti­cu­lier sur le 98e der­by du Mas­sif cen­tral. Et au fil des sai­sons, le jeune re­trai­té a été le té­moin du chan­ge­ment de di­men­sion qu’a pris cet affrontement.

« Avant les an­nées 2000, Brive et Cler­mont étaient fi­na­le­ment deux clubs as­sez proches. Et puis l’ASM a très ra­pi­de­ment évo­lué. L’as­pect fes­tif et fa­mi­lial du der­by a fi­ni par prendre le pas sur l’as­pect spor­tif du match qui dé­chaîne tou­te­fois tou­jours les pas­sions. Mais fort heu­reu­se­ment, un ASM ­ Brive est tou­jours spécial, il se passe tou­jours quelque chose. Comme notre vic­toire l’an pas­sé où per­sonne ne don­nait cher de notre peau ».

Des duels his­to­riques, des ri­va­li­tés de clo­chers, des his­toires de fa­mille, voi­là les in­gré­dients né­ces­saires à la re­cette d’un bon der­by. Comp­tons sur les fins gas­tro­nomes cor­ré­ziens et au­ver­gnats pour être prêts à se mettre à table ce week­end.

Rug­by

Ce week-end, la Cor­rèze du rug­by va dormir, man­ger et boire bal­lon oval. Ces fes­ti­vi­tés dé­bu­te­ront dès de­main soir (20 h 45) par le 98e der­by du Mas­sif cen­tral entre Cler­mont et Brive avant le grand der­by cor­ré­zien di­manche (15 heures), qui met­tra aux prises Ma­le­mort et Tulle au… Sta­dium de Brive.

PHO­TO LA MON­TAGNE

SU­PRÉ­MA­TIE. Après qua­torze ans de di­sette, le CAB a réus­si à ren­ver­ser la va­peur ré­gio­nale la sai­son der­nière, en s’im­po­sant à Cler­mont au terme d’une folle ren­contre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.