Sur la vi­déo, ils en connaissent un rayon

Faire de la vi­déo, ça vous tente ? Des ate­liers pro­po­sés par la té­lé lo­cale vous ai­de­ront De la nu­mé­ri­sa­tion de cas­settes VHS à la réa­li­sa­tion d’un long­mé­trage, tous les ques­tion­ne­ments con­cer­nant la vi­déo trouvent leur ré­ponse grâce à l’équipe de Té­lé Mi

La Montagne (Tulle) - - Pays D'ussel Actualité -

De­puis un peu plus d’un an, Té­lé Mille­vaches, la té­lé as­so­cia­tive du pla­teau, ba­sée à Faux­la­Mon­tagne, ac­cueille le pu­blic tous les mer­cre­dis pour les « ate­liers ou­verts ». La ren­trée est l’oc­ca­sion de faire le point sur cette dé­marche mar­quant la vo­lon­té de l’équipe en place de re­ve­nir aux fon­da­men­taux de l’as­so­cia­tion : faire vivre un mé­dia lo­cal par une forte ac­ti­vi­té bé­né­vole. Et ça semble por­ter ses fruits !

« La vie rê­vée de Té­lé Mille­vaches, c’est de faire vivre un in­tense ré­seau de bé­né­voles pour nour­rir nos pro­duc­tions mais aus­si dé­mys­ti­fier l’au­dio­vi­suel qui n’est pas aus­si sor­cier que ça en a l’air ! », ex­pliquent Franck Gal­brun et Hé­lène Chau­deau, tous deux sa­la­riés de l’as­so­cia­tion.

La « chaîne » a fê­té en mai ses trente ans d’exis­tence, ce qui fait d’elle l’une des toutes pre­mières té­lés as­so­cia­tives de France. « Nous vou­lons avant tout per­mettre aux bé­né­voles de se rencontrer, se sou­te­nir, créer en­semble et être de plus en plus au­to­nomes dans une dé­marche au­to­gé­rée col­lec­ti­ve­ment ».

Une bonne tren­taine de per­sonnes ont ain­si fré­quen­té les ate­liers du mer­cre­di. « Les mo­ti­va­tions vont de la nu­mé­ri­sa­tion de cas­settes VHS à la réa­li­sa­tion d’un long­mé­trage. Nous avons éga­le­ment eu la vi­site d’un youtu­beur (uti­li­sa­teur du ré­seau so­cial Youtube, NDLR) qui a sou­hai­té ob­te­nir des con­seils tech­niques pour amé­lio­rer ses vidéos ». Cha­cun peut donc y ve­nir avec ses idées, qu’elles soient juste pour un pro­jet très per­son­nel ou une pro­po­si­tion pour nour­rir le site de Té­lé Mille­vaches et le ma­ga­zine bi­ mes­triel.

« Cer­tains ha­bi­tués des ate­liers sont de plus en plus in­ves­tis dans l’as­so­cia­tion et nous ac­com­pagnent au­jourd’hui sur des pro­jets plus im­por­tants comme l’émis­sion en di­rect pour les trente ans ou la cou­ver­ture d’un match de foot­ball fé­mi­nin par exemple. Nous te­nons donc à ré­pondre aux de­mandes spé­ci­fiques de cha­ cun mais nous es­pé­rons qu’il y ait plus si af­fi­ni­tés ! ».

Pour le mo­ment, les cré­neaux sont li­mi­tés au mer­cre­di de 14 à 17 heures, mais l’équipe en­vi­sage d’en pro­po­ser d’autres et ain­si per­mettre à tout le monde de ve­nir. « Nous ai­me­rions aus­si ex­ploi­ter cer­taines idées qui nous ont été sug­gé­rées. Nous ré­flé­chis­sons à re­nouer avec des ru­briques thé­ma­tiques comme la cui­sine, la lit­té­ra­ture, des por­traits, la faune et la flore… ».

Un sou­tien qui passe aus­si par la lo­gis­tique

Du cô­té des moyens dé­ployés, ils ne sont pas que d’ordre hu­main. « Nous ap­por­tons un sou­tien en termes de sa­voir et de sa­voir­faire, mais pas seule­ment ! Nous pou­vons aus­si avoir un sou­tien lo­gis­tique par le prêt de ma­té­riel ».

Alors si vous avez un pro­jet vi­déo mais que vous vous sen­tez désem­pa­ré par l’am­pleur de la tâche, n’hé­si­tez pas à vous pré­sen­ter aux ate­liers et l’équipe de Té­lé Mille­vaches se fe­ra un plai­sir de vous ac­com­pa­gner.

AC­COM­PA­GNE­MENT. vidéos. L’équipe vous re­çoit pour ré­pondre à vos de­mandes spé­ci­fiques en ma­tière de réa­li­sa­tion de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.