Ka­ra­té contact, mais pas light

Des cours sont pro­po­sés chaque jeu­di soir au club de ka­ra­té Pro­po­sée par le club Us­sel Ka­ra­té, cette dis­ci­pline est pré­co­ni­sée pour dé­ve­lop­per la confiance en soi et le tra­vail mus­cu­laire.

La Montagne (Tulle) - - Ussel Vivre Sa Ville - Contact. 06.14.20.14.41.

Ka­ra­té­contact ? Dites plu­tôt « Boxe pieds­poings » et vous au­rez un aper­çu beau­coup plus par­lant de ce sport très com­plet pro­po­sé chaque jeu­di soir au do­jo d’Us­sel par le club Us­sel ka­ra­té.

Dis­ci­pline qui se dif­fé­ren­cie pour­tant du ka­ra­té ou des arts mar­tiaux comme l’ex­plique, avec passion, l’en­traî­neur Do­mi­nique Da­bert : « Nous avons fait le choix de pri­vi­lé­gier le cô­té loi­sir et san­té avec une phi­lo­so­phie dif­fé­rente du ka­ra­té. Ici les gens viennent pour se dé­fou­ler. On fait beau­coup de car­dio mais ce n’est sur­tout pas une ac­ti­vi­té prise de tête » !

Dans la salle en ef­fet, pas de te­nue stan­dard hor­mis les gants de boxe. Après un échauf­fe­ment très com­plet, cha­cun s’en­traîne avec un ou une par­te­naire à réa­li­ser les exer­cices et en­chaî­ne­ments pro­po­sés : il s’agit au­tant de por­ter les coups de poings ou de pieds que d’ap­prendre à les pa­rer.

« Mais, pré­cise Do­mi­nique Da­bert, l’ob­jec­tif n’est pas la self­dé­fense comme le krav­Ma­ga qu’en­seigne Fré­dé­ric Blan­chet. Ici, le but est de dé­ve­lop­per la confiance en soi, faire un tra­vail mus­cu­laire et de sou­plesse dans un cadre lu­dique ». La pra­tique est adap­tée au pu­blic et cha­cun peut choi­sir d’as­sis­ter aux dif­fé­rents cours ou aux séances de pré­pa­ra­tion phy­sique.

Pas de com­pé­ti­tion

C’est ap­pa­rem­ment le choix qu’ont fait cer­tains, ve­nus es­sayer et convain­cus, tel Mar­tial, spor­tif dans l’âme, qui reste un fi­dèle de­puis ce jour, cu­mu­lant boxe et pré­pa­ra­tion phy­sique. Ce soir, c’est Fa­bio qui ac­com­pagne son frère Ju­lien, adepte de ka­ra­té, boxe et krav­ma­ga, pour une séance d’es­sai : « Je fais aus­si du ju­do, mais ça m’a plu, je re­vien­drai ! ». Ca­mille, quant à elle, ap­pré­cie d’abord que « ça bouge ! ».

Par­mi les pra­ti­quants, les plus jeunes ont 13 ans. « Pour les plus pe­tits, le ka­ra­té tra­di­tion­nel convient bien car plus ca­dré par des codes » ex­plique la pré­si­dente. « C’est d’ailleurs en sui­vant ma fille que j’ai fi­nie par m’ins­crire aus­si au club ». Pas d’en­jeu, de grade, ou de com­pé­ti­tion : si les ac­ti­vi­tés sont to­niques et dy­na­miques, l’am­biance reste, elle, dé­ten­due.

POR­TER ET PA­RER LES COUPS. s’en­traîne à pa­rer. Cha­cun, à son tour, exé­cute l’en­chaî­ne­ment avec pieds et poings tan­dis que son par­te­naire

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.