Pe­tit coup de chaud à Mer­lines

Avec le pro­jet de rat­ta­che­ment ad­mi­nis­tra­tif à ce­lui d’Us­sel

La Montagne (Tulle) - - Ussel | Vivre Sa Ville - Éric Porte

Le pro­jet de rat­ta­che­ment ad­mi­nis­tra­tif du col­lège de Mer­lines à ce­lui d’Us­sel a pro­vo­qué l’émoi des pa­rents d’élèves et une mise au point du Dé­par­te­ment

Quelques jours après les vives ten­sions entre Conseil dé­par­te­men­tal et Édu­ca­tion na­tio­nale à pro­pos du pro­jet de carte sco­laire 2018/19, l’an­nonce tom­bait mal.

Lun­di soir, les membres du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du col­lège de Mer­lines ont ap­pris le pro­jet de rat­ta­che­ment ad­mi­nis­tra­ tif de l’éta­blis­se­ment à ce­lui d’Us­sel.

L’Édu­ca­tion na­tio­nale vou­lait sans doute pal­lier au manque ré­gu­lier de can­di­dat pour le poste de prin­ci­pal à Mer­lines. Sauf que l’idée n’a pas été du goût d’Alain Bal­lay, an­cien dé­pu­té de la cir­cons­crip­tion et re­pré­sen­tant des pa­rents d’élèves.

Sur sa page Fa­ce­book, il a im­mé­dia­te­ment com­men­té l’an­nonce dans la­quelle il voit une me­nace pour le col­lège qui ac­cueille moins de 200 élèves. « Nous sa­vons bien ce que ça veut dire, a pos­té l’an­cien élu. Dans quel­ ques mois, on nous an­non­ce­ra la fer­me­ture du col­lège ? Et les ré­per­cus­sions sur nos écoles pri­maires ne se fe­ront pas at­tendre ».

Élue dé­par­te­men­tale, l’Us­sel­loise Ma­ri­lou Pa­dilla­Ra­te­lade a elle aus­si ré­agi : certes, le choix du prin­ci­pal est la pré­ro­ga­tive de l’Édu­ca­tion na­tio­nale, « mais le Dé­par­te­ment, qui fi­nance les bâ­ti­ments des col­lèges, n’a pas été in­for­mé ».

Pré­sident de l’as­sem­blée dé­par­te­men­tale, Pas­cal Coste es­time « qu’une nou­velle fois, l’Édu­ca­tion na­tio­nale agit sans con­ cer­ta­tion ». Cette der­nière au­rait fait marche ar­rière, au moins pour la pro­chaine ren­trée.

Cet ac­croc montre en tout cas l’in­quié­tude constante qui en­toure l’ave­nir des “pe­tits” col­lèges. Pas­cal Coste en pro­fite pour le ré­af­fir­mer haut et fort : « Pour nous (Dé­par­te­ment, NDLR), il est hors de ques­tion de fer­mer un seul col­lège ». « Nous se­rons vi­gi­lants sur la si­tua­tion de l’éta­blis­se­ment de Mer­lines dont la pré­sence est par­fai­te­ment jus­ti­fiée sur son ter­ri­toire », in­siste Ma­ri­lou Pa­dilla­Ra­te­lade. ■

COL­LÈGE DE MER­LINES. L’éta­blis­se­ment ac­cueille moins de 200 élèves. AR­CHIVES LA MON­TAGNE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.