Pâ­tu­rage, ra­tion et efficacité ali­men­taire

La Montagne (Tulle) - - Ussel Ville Et Arrondissement -

Dans le cadre du Contrat Ter­ri­to­rial du Cha­va­non, qui fi­nance des ac­tions au­tour de l’agri­cul­ture et des éco­no­mies d’in­trants, une ani­ma­tion d’une de­mi­jour­née a été or­ga­ni­sée par l’ADAPA (As­so­cia­tion pour le Dé­ve­lop­pe­ment d’une Agri­cul­ture Plus Au­to­nome) et ani­mée par Ca­ro­line Dos San­tos.

Il s’agit d’ac­com­pa­gner les agri­cul­teurs dans leurs ques­tion­ne­ments sur leurs fermes. L’as­so­cia­tion se pro­pose de fa­vo­ri­ser les échanges entre col­lègues pour s’ap­por­ter mu­tuel­le­ment des élé­ments de ré­ponses. Des agri­cul­teurs li­mou­sins et au­ver­gnats étaient pré­sents. C’est la ferme de Pas­cal Brut, éle­veur à Lar­fouillère, à Feyt qui était l’ob­jet de toutes les at­ten­tions. Cet éle­veur est ins­tal­lé sur 115 ha avec 62 vaches lai­tières Hol­stein, Mont­bé­liardes et croi­sées. Il a une pro­duc­ tion de 7000/8.000 l de lait par vache. La quan­ti­té de fu­mier pro­duit l’in­ter­roge. Sa ra­tion est­elle ef­fi­cace pour pro­duire du lait ? « Mangent­elles beau­coup » ? Les échanges ont donc por­té sur l’ali­men­ta­tion des vaches de Pas­cal Brut au pâ­tu­rage. Ils ont tra­duit le fait que les vaches de Pas­cal étaient trop bien nour­ries et qu’il pour­rait gar­der au­tant de pro­duc­tion en don­nant moins d’ali­ments et en va­lo­ri­sant da­van­tage sa pâ­ture qui est par­ti­cu­liè­re­ment riche et équi­li­brée en cette sai­son. Des ob­ser­va­tions qui posent ques­tion et aux­quelles l’agri­cul­teur va de­voir adap­ter sa ges­tion.

TOUR DE TABLES DES IN­TER­VE­NANTS. Des échanges fruc­tueux et par­ti­cu­liè­re­ment riches en en­sei­gne­ments pour Pas­cal Brut.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.