Une po­li­cière mu­ni­ci­pale agres­sée pour une amende

La Montagne (Tulle) - - Limousin Actualité - P. V.

Les agents de la po­lice mu­ni­ci­pale de Li­moges char­gés des amendes de sta­tion­ne­ment avaient dé­jà, mal­heu­reu­se­ment, l’ha­bi­tude des in­sultes de­ve­nues de plus en plus ré­gu­lières.

Hier, rue Jean­Jau­rès, la vio­lence phy­sique a suc­cé­dé à la vio­lence ver­bale. En fin de ma­ti­née, une po­li­cière, en train de ver­ba­li­ser une voi­ture, a été prise à par­tie par son pro­prié­taire, qui n’avait pas payé le sta­tion­ne­ment.

Alors que la fonc­tion­naire sem­blait pas­ser outre, au prix d’une pe­tite le­çon de mo­rale, le conduc­teur s’est mis à l’in­sul­ter et à s’en prendre phy­si­que­ment à elle. Dans la bous­cu­lade, la po­li­cière a réus­si à pré­ve­nir ses col­lègues par ra­dio. L’homme a fi­na­ le­ment été in­ter­pel­lé par la po­lice mu­ni­ci­pale et conduit en garde à vue à l’hô­tel de po­lice. A l’is­sue de celle­ci, le mis en cause a fait l’ob­jet d’une convo­ca­tion en jus­tice. Il de­vra ré­pondre de vio­lence sur une per­sonne dé­po­si­taire de l’au­to­ri­té pu­blique.

La vic­time de l’agres­sion, âgée d’une cin­quan­taine d’an­nées, a été conduite vers le CHU pour une bles­sure au ni­veau de la main. Une in­ter­rup­tion tem­po­raire de tra­vail (ITT) de moins de huit jours a été pro­non­cée.

Cho­qués par cette nou­velle agres­sion, les agents de sur­veillance de la voie pu­blique de­vraient bé­né­fi­cier de la vi­site d’une psy­cho­logue au­jourd’hui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.