Un pre­mier ro­man comme une au­to­ri­sa­tion d’écrire

La Montagne (Tulle) - - Foire Du Livre De Brive -

Une ques­tion et son bon­heur fuse. Ce pre­mier ro­man ? « C’est gé­nial ! Une chance in­croyable ! Je sais très bien com­bien de gens écrivent pour si peu qui sont re­çus. »

Joy Raf­fin (*) a tou­jours écrit ; elle a « plein de textes de stock », mais ce­lui­ci est le pre­mier qu’elle a mon­tré à son ma­ri. Et c’est lui qui l’a en­voyé aux édi­teurs. « Je n’au­rais peu­têtre pas osé… Mes proches m’ont as­su­ré que ce ne se­rait pas hon­teux pour­tant. Après, ça a mar­ché tout de suite, c’est chouette ! »

Jus­qu’en pré­pa lit­té­raire, « je n’ai ja­mais ai­mé me faire re­lire, avoue la jeune femme. C’est un en­fer ! » Avec son édi­trice, pas de guerre, ni d’an­goisse. « Ça pou­vait m’aga­cer d’être prise en faute, mais je sa­vais qu’elle avait rai­son, re­con­naît­elle. En fait, pas­ser plu­sieurs jours sur un mot, qu’on m’aide, qu’on m’ap­prenne, j’ai trou­vé ça hy­per chouette. Je n’ima­gi­nais pas ce tra­vail comme ça. J’avais un peu peur de me re­trou­ver toute seule et en fait, j’ai dé­cou­vert un tra­vail d’équipe. C’est un truc hu­main avant tout. »

A­t­elle as­sez ap­pris pour se pro­cla­mer écri­vaine ? « Pour le mo­ment, je dis que j’ai écrit un livre ou que je suis au­teure. Ça fait moins pré­ten­tieux. Etre écri­vain, c’est comme un rêve. Je n’ai pas gran­di dans un mi­lieu cultu­rel qui me des­ti­nait à ça, Mais je sens que quelque chose est lan­cé. Vi­si­ble­ment, j’ai le droit de le faire et les gens disent qu’ils aiment. Alors je me sens au­to­ri­sée à pour­suivre… Je n’y ar­ri­ve­rai peut­être pas, en tout cas, je suis dé­jà sur le deuxième. J’écris pour moi mais j’aime bien être avec mes per­son­nages. L’écri­ture me per­met de ne pas être toute seule, mais avec tous mes amis ima­gi­naires. La pu­bli­ca­tion du pre­mier fait que tout ça me pa­raît moins im­pos­sible. » ■

(*) At­lan­tic Ci­ty (Nil) ; 258 pages, 16 €.

JOY RAF­FIN. d’ap­prendre. Le plai­sirAS­TRID DI CROLLALANZA

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.