Le bon­heur au bord du pré­ci­pice

Je vou­drais que la nuit me prenne d’Isa­belle De­ses­quelles

La Montagne (Tulle) - - Foire Du Livre De Brive - Fré­dé­ric Ra­biller

« C’est mon dixième livre, mais c’est la pre­mière fois que je me dis qu’il au­rait pu être le pre­mier. »

Peut­être parce qu’avec Je vou­drais que la nuit me prenne (Édi­tions Bel­fond), Isa­belle De­ses­quelles a se­mé des graines de son en­fance dans le per­son­nage prin­ci­pal.

Ga­mine de 8 ans, Clé­mence vit avec ses pa­rents dans une bulle loin du bruit du monde au fin fond de l’Au­brac au fil d’un quo­ti­dien bro­dé de fain­tai­sie, de poé­sie et d’amour.

« Le thème de l’en­fance parle à cha­cun, cette avi­di­té des pre­mières fois, des émer­veille­ments de tous les jours », glisse la ro­man­cière.

Une oeuvre in­clas­sable

Pour­tant, Clé­mence n’a pas la voix d’une en­fant de 8 ans. Isa­belle De­ses­quelles dé­peint une bulle prête à écla­ter, une en­fance au bord du pré­ci­pice, « le bon­heur et le dan­ger du bon­heur ».

La ro­man­cière dé­ve­loppe un fil nar­ra­tif qui tient en ha­leine, qui joue avec le temps. Le trouble s’in­si­nue, le ré­cit in­trigue. Pour­quoi cette en­fant parle­t­elle avec une im­mense gra­vi­té, quel évé­ne­ment l’a tou­ché ?

Bien sûr, il n’est pas ques­tion ici de dé­voi­ler le sel si par­ti­cu­lier qui fait de ce ro­man une oeuvre in­clas­sable.

Je vou­drais que la nuit me prenne, le titre du ro­man est « un leit­mo­tiv, à un mo­ment ou à un autre tous les per­son­nages le di­ sent ou le pense ». La nuit, source d’ins­pi­ra­tion pour celle qui vit dans le sud du Lot, dans « le tri­angle noir sous le ciel le plus étoi­lé d’Eu­rope ». Le re­gard at­ti­ré par « ses étoiles, astres morts de­puis long­temps ».

Clé­mence, « c’est la pe­tite fille que j’ai ces­sé d’être, confron­tée à une en­fance tra­ver­sée par un évé­ne­ment tra­gique ». Je vou­

drais que la nuit me pren

ne, « écrit d’un jet », in­carne le fruit de qua­rante an­nées d’un échange in­vi­sible avec cette pe­tite fille. « J’ai trou­vé la voix de Clé­mence tout en te­nant la juste dis­tance entre elle et moi ». ■➔ Pra­tique. Isa­belle De­ses­quelles est pré­sente sur le stand L6 jus­qu’à di­manche.

PHO­TO F. LHERPINIÈRE

AU­TEUR. Isa­belle De­ses­quelles livre un ro­man émou­vant au coeur de l’en­fance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.