Ré­my Pflim­lin dis­pa­raît

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Ré­my Pflim­lin a pré­si­dé France Té­lé­vi­sions de 2010 à 2015, point d’orgue d’une car­rière en­tière au ser­vice des mé­tiers de la presse, écrite et au­dio­vi­suelle.

L’an­cien pré­sident de France Té­lé­vi­sions, Ré­my Pflim­lin, est dé­cé­dé, hier, à l’âge de 62 ans, à Pa­ris, « après une longue ma­la­die », a­t­on ap­pris au­près de son en­tou­rage et du groupe au­dio­vi­suel pu­blic.

Né à Mul­house (HautR­hin) le 17 fé­vrier 1954, Ré­my Pflim­lin dé­bute sa car­rière à l’heb­do­ma­daire Jours de France. Il y est di­rec­teur de la pu­bli­ci­té de 1979 à 1985, avant de re­joindre le quo­ti­dien ré­gio­nal stras­bour­geois Les Der­nières Nou­velles d’Al­sace (DNA). En juin 1991, il est nom­mé di­rec­teur gé­né­ral ad­joint de la So­cié­té al­sa­cienne de pu­bli­ca­tions, édi­trice du quo­ti­dien L’Al­sace, ri­val des DNA, dont il est pré­sident du di­rec­toire de 1993 à 1999.

Bi­lan mi­ti­gé

En 1999, sa car­rière connaît un nou­vel élan il est nom­mé di­rec­teur gé­né­ral de France 3. En 2006, il de­vient di­rec­teur gé­né­ral PRÉ­SI­DENCE. Té­lé­vi­sions. Ré­my Pflim­lin avait di­ri­gé France 3 puis France

des Nou­velles Mes­sa­ge­ries de la Presse Pa­ri­sienne (NMPP) re­bap­ti­sées Press­ta­lis, la prin­ci­pale so­cié­té char­gée de la dis­tri­bu­tion de la presse.

En 2010, il avait été le pre­mier pa­tron de France Té­lé­vi­sion di­rec­te­ment nom­mé par le pré­sident de la Ré­pu­blique, Ni­co­las Sar­ko­zy. Il avait échoué à ob­te­nir le re­nou­vel­le­ment de son man­dat et cé­dé la pré­si­dence à Del­phine Er­notte l’an der­nier.

En 2014, quelques mois avant la fin de son man­ dat, le Conseil su­pé­rieur de l’au­dio­vi­suel (CSA) avait dres­sé un bi­lan mi­ti­gé de son ac­tion. Le CSA avait sa­lué ses ré­sul­tats en termes d’au­diences et une « offre d’in­for­ma­tion abon­dante et de qua­li­té », mais cri­ti­qué des fic­tions pas as­sez in­no­vantes, des pro­grammes trop proches de ceux du pri­vé ou des pro­grammes cultu­rels re­lé­gués en fin de soi­rée.

« La pré­si­dente de France Té­lé­vi­sions [Del­phine Er­notte], la di­rec­tion et les sa­la­riés sont bou­le­ver­sés d’ap­prendre la dis­pa­ri­tion de Ré­my Pflim­lin », écrit le groupe dans un com­mu­ni­qué.

« Grand pa­tron »

« Avec Ré­my Pflim­lin dis­pa­raît un homme qui au­ra consa­cré toute sa vie à la presse, aux mé­dias et à l’in­for­ma­tion du pu­blic », a ré­agi dans un com­mu­ni­qué Fran­çois Hol­lande. « Il ca­chait der­rière sa dis­cré­tion as­su­mée un en­ga­ge­ment pro­fond pour la culture et no­tam­ment pour la mu­sique. » Il « contri­bua à mo­der­ni­ser » France Té­lé­vi­sions en « dé­ve­lop­pant son offre nu­mé­rique », a ajou­té le pré­sident de la Ré­pu­blique.

Pour la mi­nistre de la Culture, Au­drey Azou­lay, Ré­my Pflim­lin « était un grand pa­tron de mé­dias et un ama­teur éclai­ré ». « Il de­meu­rait très ac­tif dans la culture, à la pré­si­dence du Con­ser­va­toire na­tio­nal su­pé­rieur de mu­sique et de danse de Pa­ris, du fes­ti­val Mu­si­ca à Stras­bourg, ain­si qu’à la tête du fonds de sou­tien à l’ex­pres­sion ra­dio­pho­nique lo­cale, bras ar­mé du mi­nis­tère de la Culture et de la Com­mu­ni­ca­tion pour le sou­tien aux ra­dios as­so­cia­tives », a rap­pe­lé Au­drey Azou­lay. ■

PHO­TO BEP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.