La pre­mière cir­co va-t-elle re­bas­cu­ler ?

La Montagne (Vichy) - - Allier | Actualité - Mat­thieu Villeroy mat­thieu.villeroy@cen­tre­france.com

Qui se­ra le dé­pu­té de la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Al­lier ? La ques­tion semble par­ti­cu­liè­re­ment ou­verte, à un peu plus de six mois des lé­gis­la­tives or­ga­ni­sées les di­manches 11 et 18 juin 2017.

Ils pour­raient être au moins neuf can­di­dats à se pré­sen­ter, avec quelques poids lourds lo­caux, comme Pierre­An­dré Pé­ris­sol, le maire de Mou­lins dé­si­gné par Les Ré­pu­bli­cains, ou Jean­Paul Du­frègne, l’an­cien pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal, qui de­vrait of­fi­cia­li­ser sa can­di­da­ture cette se­maine au nom du Par­ti com­mu­niste.

On de­vrait aus­si connaître, dans les pro­chains jours, le can­di­dat in­ves­ti par le FN. « Nous avons dif­fé­rents noms pro­po­sés. Le choix se­ra fait par la com­mis­sion d’in­ves­ti­ture qui se réunit cette se­maine », an­nonce Jean­Pierre Si­gaud, nou­veau se­cré­taire dé­par­te­men­tal du Front na­tio­nal.

La vic­toire de Fran­çois Fillon risque­t­elle de re­ CAN­DI­DATS. Pierre-An­dré Pé­ris­sol et Jean-Paul Du­frègne, deux des poids lourds an­non­cés sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Al­lier.

mettre en cause l’in­ves­ti­ture LR ob­te­nue par Pierre­An­dré Pé­ris­sol, lui qui avait sou­te­nu Jup­pé ? Dif­fi­cile de ré­pondre à la ques­tion mais le maire de

Mou­lins, au soir du deuxième tour de la pri­maire, se pré­ve­nait dé­jà d’un tel risque, an­non­çant que Fillon au­rait be­soin de réunir toute sa fa­mille

pour ap­pli­quer son pro­gramme. Pé­ris­sol de­vra éga­le­ment com­po­ser avec le vice­pré­sident UDI du conseil dé­par­te­men­tal, An­dré Bi­daud, of­fi­cielle­

ment tou­jours can­di­dat, à moins d’un ac­cord na­tio­nal entre LR et le par­ti de centre­droit. Le maire de Meillard, Yves Si­mon, an­cien dé­pu­té, an­nonce avec force vou­loir se pré­sen­ter. Quant à la can­di­da­ture de Co­ren­tin Blache, sous l’éti­quette De­bout la France, elle est of­fi­cielle.

Quelle se­ra l’im­por­tance du FN ?

Autre sen­si­bi­li­té à suivre de près, les so­cia­listes. Ils avancent, pour l’ins­tant du moins, di­vi­sés, avec la can­di­da­ture dis­si­dente de Jean Mal­lot. L’an­cien dé­pu­té bat la cam­pagne, tan­dis que Magali Alexandre, dont l’in­ves­ti­ture se­ra dé­fi­ni­ti­ve­ment va­li­dée par les mi­li­tants jeu­di pro­chain, de­vrait éga­le­ment se mettre en marche.

Des so­cia­listes di­vi­sés, une droite pour l’ins­tant plu­rielle… une confi­gu­ra­tion qui pour­rait pro­fi­ter à Jean­Paul Du­frègne. Il es­time la cir­cons­crip­tion ga­gnable. Le vieux rou­tard de la po­li­tique sait que sa per­son­na­li­té ou­verte lui per­met de ra­tis­ser beau­coup plus large que son camp.

Une cer­ti­tude, il fau­dra suivre de près le vote FN, qui pour­rait, au mi­ni­mum, jouer un rôle d’ar­bitre entre les fa­vo­ris. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES FRAN­ÇOIS-XA­VIER GUTTON

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.