L’Au­vergne a bel et bien été un ter­reau du can­di­dat La­porte

La Montagne (Vichy) - - Sports | Rugby - A Mar­cous­sis, Ch­ris­tophe Bu­ron

Ber­nard La­porte a ren­ver­sé les tables ovales pour s’em­pa­rer de la pré­si­dence de la FFR, grâce au sou­tien des clubs. A 68 %, l’Au­vergne a por­té sa can­di­da­ture.

« Fran­che­ment, l’Au­vergne a fait un super­bou­lot, no­tam­ment Gé­rard Am­blard qui a été notre ré­fé­rent là­bas ». Deux heures après son élec­tion, alors qu’il par­ta­geait un pre­mier mo­ment d’in­ti­mi­té avec sa garde rap­pro­chée (dans les sa­lons de la ré­si­dence du XV de France), Ber­nard La­porte re­con­nais­sait le tra­vail en pro­fon­deur de ses re­lais dans le co­mi­té d’Au­vergne. AN­NICK HAYRAUD. L’an­cienne ca­pi­taine du XV de France élue en 29e po­si­tion.

Il parle de Gé­rard Am­blard, an­cien pré­sident de Riom mais non­éli­gible, qui fait par­tie de son « team » et qui de­vrait ob­te­nir, pro­chai­ne­ment, des mis­sions im­por­tantes au sein de l’ins­ti­tu­tion de la FFR.

Gé­rard Am­blard, ré­fé­rent au­ver­gnat

Autre porte­pa­role du mou­ve­ment La­porte, le pré­sident de Billom, Alain Da­lan, ren­con­tré sa­me­di à Mar­cous­sis, tout sou­rire. L’an­cien di­ri­geant du Cler­mont Foot, ac­com­pa­gné de plu­sieurs clubs au­ver­gnats, était por­teur de 48 pou­voirs sur les 70 as­so­cia­tions du co­mi­té qui avaient voix au cha­pitre, soit plus de 68 %.

« C’est une très belle sa­tis­fac­tion, se ré­jouit Alain Da­lan. Fran­che­ment, on y croyait et pour moi la seule sur­prise, c’est l’am­pleur de la vic­toire. Le fief de Ca­mou a cé­dé et seul Ber­nard La­porte avait le pou­voir de faire sau­ter ce bar­rage. Il n’a ja­mais mé­na­gé son temps et on peut dire qu’il a été cher­cher sa vic­toire. C’est bien pour tout le rugby ».

Par­ti­cu­la­ri­té au­ver­gnate,

le pré­sident Da­lan de Billom n’est pas en­core éli­gible et c’est son se­cré­taire au club, Marc Vaure qui a pris les com­mandes du co­mi­té d’Au­vergne il y a trois mois.

Sa­me­di, pré­sent aus­si à Mar­cous­sis, ce­lui qui a re­fu­sé de por­ter les pou­voirs des clubs au nom du co­mi­té ter­ri­to­rial res­tait plus me­su­ré. « Je n’avais pas

d’idées sur l’is­sue du scru­tin. Ce qui me ré­jouit, c’est que l’on a deux Au­ver­gnates élues au co­mi­té di­rec­teur de la FFR. Après, je suis sa­tis­fait comme pré­sident, mais à titre per­son­nel, je n’ai ja­mais don­né ma po­si­tion. Main­te­nant, j’es­père que les pro­messes se­ront te­nues et on se­ra là pour le rap­pe­ler à ceux qui ont ga­gné la Fé­dé­ra­tion », glisse Marc Vaure. L’Au­vergne avait des re­pré­sen­tants sur les trois listes, dont deux sur celle du nou­veau pré­sident de la FFR. Alors qu’elle avait été pla­cée en po­si­tion (29e) pour ne pas être élue, An­nick Hayraud a fi­na­le­ment hé­ri­té du der­nier ti­cket ga­gnant, consé­quence du large suc­cès de La­porte.

Sa­me­di, l’an­cienne in­ter­na­tio­nale de Ro­ma­gnat ne ca­chait pas sa stu­pé­fac­tion. « Ce n’était pas pré­vu, c’est sûr, ri­gole­t­elle. Je l’ai ap­pris en voi­ture par la ra­dio, c’est in­croyable. Je vais at­tendre pour voir… et sa­voir comment je peux m’or­ga­ni­ser mais j’as­su­me­rai ».

L’autre heu­reuse élue est Mu­rielle Mi­not, pré­si­dente du club de Ma­lin­trat (4e sé­rie). « Jusque­là, j’ai en­core un peu de mal à y croire. La fête a été belle, sa­me­di soir, à Pa­ris, avec Ber­nard (La­porte) et les autres. Pour moi c’est un mo­ment ex­cep­tion­nel et une ex­pé­rience à vivre que d’être élue fé­dé­rale. Et je suis prête à faire ma part de tra­vail ».

Le ter­ri­toire au­ver­gnat a donc été un ter­reau im­ por­tant du nou­veau pré­sident. Alors que l’équipe de Pierre Ca­mou avait le sou­tien de la très grande ma­jo­ri­té des pré­si­dents de co­mi­té (sauf la Côte d’Azur et l’Au­vergne), le suc­cès de Ber­nard La­porte tient à sa stra­té­gie d’al­ler cher­cher des voix à la base du rugby : les clubs !

His­to­ri­que­ment, le pou­voir fé­dé­ral n’a eu qu’à « te­nir » les pré­si­dents de co­mi­tés pour être re­con­duit. La­porte, avec son bâ­ton de pè­le­rin, a chan­gé les codes et bou­le­ver­sé le pay­sage du rugby fran­çais. Et ce n’est peut­être pas ter­mi­né. ■ MU­RIELLE MI­NOT. La pré­si­dente de Ma­lin­trat se­ra au co­mi­té di­rec­teur de la FFR.

TER­RAIN. En oc­tobre der­nier, Ber­nard La­porte était ve­nu à Billom, le club d’Alain Da­lan (au se­cond plan) pour ani­mer une séance d’en­traî­ne­ment des jeunes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.