Ma­thieu Faivre en­fin au som­met

La Montagne (Vichy) - - Sports | L'actu Nationale -

Faire par­ler son ski plu­tôt que de lui-même : l’Azu­réen Ma­thieu Faivre a mis sa de­vise à l’hon­neur en do­mi­nant, hier, le slalom géant de Val d’Isère, sa pre­mière vic­toire à bien­tôt 25 ans en Coupe du monde.

Cham­pion du monde ju­nior en 2010, Faivre s’est im­po­sé de­vant les ré­fé­rences de la dis­ci­pline, l’Au­tri­chien Mar­cel Hir­scher, re­pous­sé à 49/100e, et son com­pa­triote Alexis Pin­tu­rault, à 1”11.

Le skieur des Alpes­Ma­ri­times l’a fait dans une sta­tion qu’il connaît bien pour des rai­sons per­son­nelles, qu’il adore, et sur la piste Oreiller­Killy (OK) re­mise au goût du jour, dix ans après sa der­nière uti­li­sa­tion par les mes­sieurs.

Sans Hir­scher, quin­tuple te­nant du gros globe de cris­tal et « em­pê­cheur de tour­ner en rond », la France au­rait réa­li­sé un in­croyable quatre sur quatre.

Tho­mas Fa­na­ra, qui s’est fait mal au ge­nou droit, et Vic­tor Muf­fat­Jean­det ont en ef­fet ter­mi­né qua­trième et cin­quième sur l’OK qui ac­cueillait les épreuves an­nu­lées à Bea­ver Creek (États­Unis) en rai­son du manque de neige dans le Co­lo­ra­do.

Quatre Tri­co­lores aux cinq pre­mières places, ce­la ne s’était plus vu de­puis 1967, l’an­née de l’inau­gu­ra­tion du Cirque blanc, qui fête ses 50 ans cette sai­son. FAIVRE. Pre­mière vic­toire pour le skieur d’Iso­la 2000, qui a de­van­cé Mar­cel Hir­scher et Alexis Pin­tu­rault.

« Par­fois je fais des er­reurs, comme ce di­manche en pre­mière manche, et je dois les gé­rer. C’est tou­jours une his­toire de mixer l’at­taque et la sé­cu­ri­té. Je par­tage cette belle jour­née avec Ma­thieu et le reste de l’équipe : voir que du bleu au­tour de Mar­cel Hir­scher, c’est for­mi­dable », a sou­li­gné Pin­tu­rault, re­mon­té de la sixième à la troi­sième place d’une manche à l’autre.

Le chef de file du ski tri­co­lore, troi­sième au gé­né­ral, à 96 points de Hir­scher, a aus­si van­té les qua­li­tés tech­niques du vainqueur, son « ex­cellent tou­cher de neige », et son calme.

S’il est né à Nice, Faivre est un vrai montagnard, qui a pas­sé toute sa jeu­nesse à Iso­la 2000. Dans cette sta­tion du mas­sif du Mer­can­tour, à la fron­tière ita­lienne, son père y est mo­ni­teur de ski.

Alors n’at­ten­dez pas de l’exu­bé­rance de ce su­diste qui ne s’in­té­resse pas au foot­ball.

« Le plus dur com­mence main­te­nant. Il va fal­loir se po­ser les bonnes ques­tions pour conti­nuer à pro­gres­ser. Ce n’est pas une li­bé­ra­tion dans la tête, car je ne vois pas du tout ça comme une fi­na­li­té. Par contre, c’est une pe­tite li­bé­ra­tion sur les skis, car j’ai réus­si à skier comme à l’en­traî­ne­ment, ce qui ne m’est pas ar­ri­vé sou­vent en Coupe du monde », a ex­pli­qué Faivre, qui avait conclu le pre­mier « run » à 1/100e de Hir­scher.

Pro­fils dif­fé­rents

« C’est top. On a tous un pro­fil vrai­ment dif­fé­rent. Mal­gré tout, on ar­rive à réus­sir en­semble, ça montre que cet été on ne s’est pas en­dor­mi. On a tous notre his­toire, notre ga­ba­rit. Alexis, Tho­mas et Ma­thieu ont dé­jà ga­gné. Ça donne de l’es­poir », re­marque Muf­fat­Jean­det.

Le week­end pro­chain, la sta­tion sa­voyarde ac­cueille­ra à nou­veau le Cirque blanc pour sa tra­di­tion­nelle étape des dis­ci­plines tech­niques mas­cu­lines (géant ven­dre­di et slalom do­mi­ni­cal) sur la Face de Bel­le­varde.

Un pro­fil bien dif­fé­rent de ce­lui de l’OK, qui a exal­té à ses dé­buts les qua­li­tés d’acro­bate de Hir­scher.

« J’y re­viens tou­jours avec émo­tion et plai­sir », a rap­pe­lé le Salz­bour­geois, qui avec sa deuxième place hier a réa­li­sé la bonne opé­ra­tion au clas­se­ment gé­né­ral de la Coupe du monde, avec dé­sor­mais 80 points d’avance sur le Nor­vé­gien Kje­til Jans­rud et 96 sur Pin­tu­rault. ■

➔ Dames. La Suis­sesse La­ra Gut, dé­ten­trice du globe de n°1 mon­diale, a rem­por­té hier le super-G de Lake Louise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.