Ren­zi pous­sé vers la sor­tie

La Montagne (Vichy) - - France & Monde | Actualités -

Se­lon les pre­miers son­dages, les Ita­liens ont mas­si­ve­ment re­je­té, hier, par ré­fé­ren­dum la ré­forme consti­tu­tion­nelle. Le chef du gou­ver­ne­ment, Mat­teo Ren­zi, de­vrait dé­mis­sion­ner.

Le non au ré­fé­ren­dum pro­po­sé par le chef du gou­ver­ne­ment de centre gauche, Mat­teo Ren­zi, l’au­rait em­por­té, hier, à plus de 54 %, voire à près de 60 %, se­lon des son­dages à la sor­tie des urnes ren­dus pu­blics après la fer­me­ture des bu­reaux de vote à 23 heures.

Mat­teo Ren­zi, 41 ans, ar­ri­vé au pou­voir en fé­vrier 2014 sur un pro­gramme de ré­formes, de­vait s’ex­pri­mer vers mi­nuit. Se­lon toute vrai­sem­blance, il de­vrait an­non­cer sa dé­mis­sion, ti­rant les consé­quences d’un ré­fé­ren­dum sur le­quel il s’est to­ta­le­ment en­ga­gé.

Pé­riode d’in­cer­ti­tudes

Cette dé­ci­sion, si elle se ÉCHEC. Mat­teo Ren­zi n’est pas par­ve­nu à convaincre ses com­pa­triotes du bien fon­dé de « sa » ré­forme.

confirme, ou­vri­rait une pé­riode d’in­cer­ti­tudes, qui pour­rait pe­ser au­jourd’hui à l’ou­ver­ture des mar­chés fi­nan­ciers. On y re­doute, après le choc du Brexit et la mon­tée des mouve­

ments po­pu­listes, une nou­velle phase d’in­sta­bi­li­té dans la troi­sième éco­no­mie de la zone eu­ro.

Le scru­tin por­tait sur une ré­forme consti­tu­tion­nelle pré­voyant une ré­ duc­tion dras­tique des pou­voirs du Sé­nat, une li­mi­ta­tion des pré­ro­ga­tives des ré­gions et la sup­pres­sion des pro­vinces, l’équi­valent des dé­par­te­ments fran­çais. La ré­forme était cen­sée sim­pli­fier la vie po­li­tique dans un pays qui a vu dé­fi­ler 60 gou­ver­ne­ments de­puis 1948.

Op­po­si­tion hé­té­ro­clite

Une large ma­jo­ri­té de la classe po­li­tique, de la droite clas­sique aux po­pu­listes du Mou­ve­ment 5 Etoiles (M5S) ou de la Ligue du Nord, en pas­sant par tous les ex­trêmes et même des « fron­deurs » du Par­ti dé­mo­crate (PD) de Mat­teo Ren­zi, avait ap­pe­lé à vo­ter « non ». Elle dé­non­çait une trop forte concen­tra­tion des pou­voirs dans les mains du chef du gou­ver­ne­ment.

Cette op­po­si­tion hé­té­ro­clite était éga­le­ment unie dans son dé­sir de chas­ser Mat­teo Ren­zi, au pou­voir de­puis un peu plus de mille jours. ■

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.