« Grip­per l’ad­mi­nis­tra­tion pé­ni­ten­tiaire »

La Montagne (Vichy) - - Région | Actualité - Leï­la Abe­ra­kane

Les of­fi­ciers de l’ad­mi­nis­tra­tion pé­ni­ten­tiaire dé­marrent au­jourd’hui, à Mou­lins, un mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion.

Le but : « grip­per la ma­chine ad­mi­nis­tra­tive de la pé­ni­ten­tiaire », ex­plique un of­fi­cier de la pri­son de Mou­lins­Yzeure qui sou­haite gar­der l’ano­ny­mat. « On va boy­cot­ter des réunions avec la di­rec­tion du centre pé­ni­ten­tiaire, ou y par­ti­ci­per mais se tai­ re (*) ». Dans la pé­ni­ten­tiaire, les sur­veillants consti­tuent l’es­sen­tiel des ef­fec­tifs. Les of­fi­ciers sont peu nom­breux : « huit à Mou­lins, mille en France. On compte pour du beurre ». Cinq des huit of­fi­ciers ré­par­tis sur la mai­son cen­trale et la mai­son d’ar­rêt de Mou­lins­Yzeure pren­dront part à ce mou­ve­ment na­tio­nal, me­né en de­hors des syn­di­cats. Leurs re­ven­di­ca­tions por­ tent sur les sa­laires : « On est re­cru­té à bac + 2. Les of­fi­ciers sont en ca­té­go­rie B +, on de­mande à pas­ser cadre A. Après vingt­six ans de car­rière, je gagne 2.600 €, le même sa­laire qu’un col­lègue qui n’a pas les mêmes res­pon­sa­bi­li­tés que moi. On de­mande un ali­gne­ment de nos sa­laires sur ceux de la po­lice ».

Ces gra­dés ré­clament aus­si « un re­cru­te­ment mas­sif d’of­fi­ciers pour ré­pondre à nos mul­tiples tâches qui se sont sur­ajou­tées de­puis des an­nées sans com­pen­sa­tion en agents sup­plé­men­taires ». La ges­tion des lo­ge­ments fait aus­si par­tie du mé­con­ten­te­ment : « On de­mande une prime à bail pour les éta­blis­se­ments où les of­fi­ciers n’ont pas de lo­ge­ment de fonc­tion ». (*) Les of­fi­ciers n’ont pas le droit de grève.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.