De nom­breux cir­cuits, par­tout dans l’Hexa­gone

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

Le Grand Prix de France, qui s’est ap­pe­lé Grand Prix de l’Au­to­mo­bile Club de France (ACF) jus­qu’en 1967, a été ins­crit au ca­len­drier du cham­pion­nat du monde de Formule 1 de 1950 à 2008.

Il a été an­nu­lé en 1955 à la suite d’un ter­rible ac­ci­dent aux 24 Heures du Mans. Les der­nières édi­tions ont eu lieu sur le cir­cuit de Ne­vers Ma­gny­Cours (Nièvre), de 1991 à 2008. Il fe­ra son re­tour en 2018 sur le cir­cuit Paul­Ri­card, au Cas­tel­let (Var), une piste où il avait dé­jà eu lieu 14 fois entre 1971 et 1990.

L’âge d’or, dès la créa­tion du cham­pion­nat du monde de F1 (1950). Le pre­mier GP de France pro­pre­ment dit a lieu en 1906 sur un cir­cuit très pro­vi­soire, long de 103 km dont une ma­jo­ri­té de lignes droites, au Mans. Il passe aus­si par Montl­hé­ry, mais c’est à Reims, en 1950, que dé­boule le cham­pion­nat du monde de F1, pour sa pre­mière édi­tion. Mal­gré dif­fé­rentes im­plan­ta­tions ­ Reims et Rouenles­Es­sarts prin­ci­pa­le­ment, mais aus­si Cha­rade, Le Mans et Di­jon ­, le GP de France de­vient un des pi­liers his­to­riques du cham­pion­nat du monde dès sa créa­tion.

L’al­ter­nance entre le Cas­tel­let et Di­jon-Pre­nois (1971-1990). Pen­dant près de 20 ans, ces deux cir­cuits très dif­fé­rents, l’un plu­tôt plat et ra­pide, avec sa fa­meuse ligne droite du Mis­tral, l’autre très val­lon­né et si­nueux, où va aus­si se dis­pu­ter un GP de Suisse, vont se par­ta­ger les fa­veurs des maîtres de la F1. C’est l’époque des vic­toires fran­çaises à ré­pé­ti­tion, grâce à Prost, Ja­bouille et Ar­noux, dans des Re­nault.

Le mo­no­pole de Ma­gny-Cours (1991-2008). Dans la Nièvre, où le pré­sident Fran­çois Mit­ter­rand a im­po­sé la construc­tion de ce cir­cuit en pleine cam­pagne, sur une idée ori­gi­nale de son ami Guy Li­gier, il n’y au­ra pas d’al­ter­nance. L’Etat, les col­lec­ti­vi­tés lo­cales et la Fé­dé­ra­tion fran­çai­ se du sport au­to­mo­bile (FFSA) paient l’ad­di­tion, plu­tôt sa­lée, même si la F1 fait en­core re­cette, à moins de trois heures de route de Pa­ris. Puis la FFSA jette l’éponge, aban­don­nant son rôle de pro­mo­teur, et la France dis­pa­raît du ca­len­drier.

Le fes­ti­val des idées (2009-2015). Plu­sieurs pro­jets sont mis à l’étude, tous ba­sés en ré­gion pa­ri­sienne. On évoque tour à tour le Parc Dis­ney­land, Ver­sailles ou Flins, puis un tra­cé bap­ti­sé “Val de France” à Sar­celles, près de l’aé­ro­port de Rois­sy, et en­fin une mo­der­ni­sa­tion du cir­cuit de Ma­gny­Cours, très sou­te­nue par les au­to­ri­tés lo­cales. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.