Un feu vert de prin­cipe pour EDF

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Le ciel s’éclair­cit pour EDF : avec le feu vert de prin­cipe, hier, de l’Au­to­ri­té de sû­re­té nu­cléaire (ASN), l’élec­tri­cien va pou­voir pro­gres­si­ve­ment re­mettre en ser­vice cer­tains de ses ré­ac­teurs, ré­dui­sant les risques pe­sant sur l’ap­pro­vi­sion­ne­ment élec­trique cet hi­ver.

Le gen­darme du nu­cléaire a in­di­qué que pour sept ré­ac­teurs ac­tuel­le­ment ar­rê­tés du fait d’un dé­faut sur leurs gé­né­ra­teurs de va­peur, élé­ment cen­tral d’un ré­ac­teur, un re­dé­mar­rage « peut être en­vi­sa­gé » sous condi­tion.

Les ré­ac­teurs concer­nés sont Tri­cas­tin 1, 3 et 4, Bu­gey 4, Gra­ve­lines 2, Dam­pierre 3 et Ci­vaux 2. Un autre ré­ac­teur (Saint­Laurent B1), dé­jà re­dé­mar­ré mais sur le­quel des me­sures sont tou­jours en cours, est éga­le­ment concer­né par cette ap­pro­ba­tion.

Me­sures ex­cep­tion­nelles

Cette au­to­ri­sa­tion est in­ter­ve­nue alors que la France est en­trée dans la pé­riode hi­ver­nale pen­dant la­quelle la consom­ma­tion de cou­rant aug­mente for­te­ment du fait de la pré­do­mi­nance du chauf­fage élec­trique. RTE avait aler­té BON POUR L’HI­VER. Le ciel s’éclair­cit pour EDF avec l’au­to­ri­sa­tion du re­dé­mar­rage de sept ré­ac­teurs.

dé­but no­vembre sur les risques pe­sant sur la sé­cu­ri­té élec­trique du fait de l’ar­rêt de nom­breux ré­ac­teurs et alors que les 58 ré­ac­teurs du parc nu­cléaire four­nissent les trois quarts du cou­rant dans l’Hexa­gone.

Le ges­tion­naire du ré­seau pré­voyait des me­sures « ex­cep­tion­nelles » en cas de grand froid, comme l’in­ter­rup­tion vo­lon­taire de la consom­ma­tion sur 21 sites in­dus­triels, une baisse de la ten­sion sur le ré­seau, et, en der­nier re­cours, des cou­pures ponc­

tuelles.

Mais l’au­to­ri­sa­tion de prin­cipe an­non­cée hier « n’est pas sans condi­tion », a pré­ve­nu le pré­sident de l’ASN, Pier­reF­ranck Che­vet. Pour être sûr que le « choc ther­mique » ac­com­pa­gnant la mon­tée en puis­sance des ré­ac­teurs ne fra­gi­li­se­ra pas l’acier des gé­né­ra­teurs de va­peur, EDF de­vra « s’en­ga­ger à mon­ter plus len­te­ment en tem­pé­ra­ture » que ce que dicte la pro­cé­dure ha­bi­tuelle, a­t­il pré­ci­sé. Lorsque l’ASN au­ra va­li­dé cette nou­velle pro­ cé­dure, ce qui pour­ra prendre « quelques jours », l’élec­tri­cien pour­ra alors ob­te­nir un feu vert dé­fi­ni­tif, ré­ac­teur par ré­ac­teur.

Concen­tra­tion en car­bone ex­ces­sive

En juin, l’ASN avait de­man­dé à EDF de me­ner des es­sais com­plé­men­taires sur les gé­né­ra­teurs de va­peur équi­pant 18 ré­ac­teurs, à la suite de la dé­tec­tion d’une concen­tra­tion ex­ces­sive en car­bone dans l’acier de leurs gé­né­ra­teurs de va­peur, une ano­ma­lie sus­cep­tible d’af­fai­blir leur ré­sis­tance. Six de ces ré­ac­teurs avaient été construits à l’usine d’Are­va au Creu­sot (Saône­et­Loire), et après contrôle, ont dé­jà re­dé­mar­ré.

Par contre, la ques­tion s’est fo­ca­li­sée, no­tam­ment de­puis la ren­trée, sur les 12 fa­bri­qués pour par­tie par JCFC – un for­ge­ron ja­po­nais – a ex­pli­qué le pré­sident de l’ASN. Par­mi eux, outre les huit ré­ac­teurs concer­nés par le feu vert de l’ASN, quatre autres ré­ac­teurs (Fes­sen­heim 1, Tri­cas­tin 2, Gra­ve­lines 4, Ci­vaux 1) doivent en­core être contrô­lés, en prin­cipe d’ici au 17 jan­vier. ■

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.