Les mé­tiers agri­coles in­té­ressent tou­jours les jeunes

La Montagne (Vichy) - - La Une - vi­chy@cen­tre­france.com

Dans un contexte de re­nou­vel­le­ment des gé­né­ra­tions en agri­cul­ture, le Fo­rum de l’ins­tal­la­tion, or­ga­ni­sé hier à Broût-Ver­net, a per­mis aux jeunes de mieux com­prendre la réa­li­té du ter­rain.

«Dans les quinze ans à ve­nir, 50 % des agri­cul­teurs vont at­teindre l’âge lé­gal de la re­traite, ex­plique Guillaume Lot­tin, se­cré­taire des Jeunes Agri­cul­teurs de l’Al­lier. Le re­nou­vel­le­ment est donc un vé­ri­table en­jeu pour conser­ver une agri­cul­ture dy­na­mique. »

Qui dit re­nou­vel­le­ment, dit jeu­nesse. Une cen­taine d’élèves du dé­par­te­ment étaient les cibles pri­vi­lé­giées du Fo­rum de l’ins­tal­la­tion, or­ga­ni­sé hier à Broût­Ver­net par les Jeunes agri­cul­teurs avec de nom­breux par­te­naires.

« 70 ins­tal­la­tions ai­dées en 2016 »

« Il y a tou­jours un en­goue­ment des jeunes pour l’agri­cul­ture, af­firme Guillaume Lot­tin. La preuve, on en ins­talle tou­jours au­tant, voire plus. On compte 70 ins­tal­la­tions ai­dées dans l’Al­lier en 2016, soit cinq de plus que l’an pas­sé. » « Mais nous ne sommes pas dans la course aux ins­tal­la­tions, re­bon­dit Flo­rian Ba­ri­chard, se­cré­taire ad­joint. L’am­bi­tion est de por­ter des pro­jets viables, du­rables et vi­vables à di­men­ sion fa­mi­liale. »

La cen­taine d’élèves ve­nue des ly­cées agri­cole de Neu­vy, de Dur­dat­La­re­quille et des mai­sons fa­mi­liales ru­rales de la Li­moise et de Sa­li­gny ont pu ren­con­trer tous les pro­fes­sion­nels des Or­ga­ni­sa­tions professionnelles agri­coles (OPA) pour mieux com­ prendre la réa­li­té d’une ins­tal­la­tion. « Le but est de faire mû­rir leurs pro­jets etde leur don­ner les clefs. Ce­pen­dant, tous les jeunes ne vont pas di­rec­te­ment s’ins­tal­ler. Cer­tains vont de­ve­nir ou­vriers agri­coles et dé­cou­vrir d’autres ex­ploi­ta­tions ou en­trer dans le pa­ra­agri­cole. » C’est le cas d’Eva Mas­deu en BTS Pro­duc­tion ani­male. « Mon oncle est agri­cul­teur, c’est as­sez dur main­te­nant. Mais comme je veux res­ter dans ce mi­lieu, j’ai dé­ci­dé de de­ve­nir tech­ni­cienne agri­cole dans la nutrition ani­male. »

« Il faut du cou­rage »

« Sur les 100 jeunes pré­sents, au­jourd’hui, en­vi­ron 15 % vont s’ins­tal­ler d’ici trois ou quatre ans », pro­nos­tique Flo­rian Ba­ri­chard. C’est l’am­bi­tion de Tho­mas Mau­pas de Cro­nat en Saône­et­Loire. Le jeune homme de 18 ans, en BTS ACSE (Ana­lyse, conduite et stra­té­gie de l’en­tre­prise agri­cole) au ly­cée agri­cole de Neu­vy, veut créer son ex­ploi­ta­tion de bo­vins al­lai­tants.

« Moi, je suis né là­de­dans. Il faut être pas­sion­né et avoir du cou­rage même si beau­coup d’ac­teurs comme les JA ou la chambre d’agri­cul­ture nous viennent en aide pour les dos­siers. J’ai un peu peur vu le cli­mat ac­tuel mais je me dis que l’on est tel­le­ment bas au ni­veau des cours que ça ne peut que re­par­tir à la hausse, c’est le bon mo­ment. »

PHO­TO DO­MI­NIQUE PARAT

FO­RUM. Les élèves ont re­çu les clefs pour bien s’ins­tal­ler dans l’agri­cul­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.