Trois ans pour l’ex-pré­fète de la Creuse

La Montagne (Vichy) - - Région Faits Divers -

L’an­cienne pré­fète de la Creuse et sous-pré­fète de Grasse Do­mi­nique-Claire Tes­tart a éco­pé, hier, de trois ans de pri­son ferme et d’une in­ter­dic­tion dé­fi­ni­tive d’exer­cer toute fonc­tion pu­blique.

Elle était ac­cu­sée de s’être lais­sée cor­rompre par un ami mar­chand de biens. Sui­vant les ré­qui­si­tions du par­quet, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Nice a éga­le­ment con­dam­né l’énarque de 59 ans, pas­ sée par l’in­dus­trie pri­vée no­tam­ment à Sin­ga­pour et au groupe Thales In­ter­na­tio­nal, à 20.000 eu­ros d’amende.

« C’est une peine to­ta­le­ment dis­pro­por­tion­née », a com­men­té son avo­cat Me An­dré Bez­zi­na qui avait plai­dé la re­laxe. « Elle va pro­ba­ble­ment faire ap­pel », a­t­il ajou­té. Tous les co­pré­ve­nus, dont son ex­ma­ri, Jean­Jacques Mal­le­manche, ont été condam­nés à des peines al­lant de quatre mois à deux ans de pri­son et de 20.000 à 100.000 eu­ros d’amende.

Le tri­bu­nal a es­ti­mé que l’an­cienne pré­fète de la Creuse s’était ren­due cou­pable de cor­rup­tion pas­sive au vu de ses in­ter­ven­tions zé­lées en 2012 pour faire ac­ti­ver au­près de l’ad­mi­nis­tra­tion la créa­tion d’un che­min pare­feu près d’un hô­tel de luxe, sur les hau­teurs de SaintPaul­de­Vence. Ac­quis par un ami, cet hô­tel quatre étoiles de­vait être re­mis en vente beau­coup plus cher grâce à ce che­min qui au­rait eu pour ef­fet, en outre, d’ap­por­ter de pré­cieux mètres car­rés construc­tibles.

Le tri­bu­nal l’a en re­vanche re­laxée des faits de cor­rup­tion pas­sive concer­nant un vo­let mi­neur du dos­sier, dans le­quel elle était soup­çon­née d’avoir ren­du un avis fa­vo­rable à l’or­ga­ni­sa­tion d’un triath­lon en 2012 et 2013. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.