Le monde chi­mé­rique de Ca­the­rine Fi­naz­zi

La Montagne (Vichy) - - Agglomération Vivre Son Pays -

Du­rant ce pre­mier wee­kend de dé­cembre, Ca­the­rine Fi­naz­zi, ar­tiste peintre et sculp­trice bel­le­ri­voise, a in­vi­té ses amis à ve­nir dé­cou­vrir ses der­nières créa­tions dans sa vil­la Iré­née, si­tuée route de Gan­nat.

C’est avec son éter­nel sou­rire, rap­pe­lant ses ori­gines ita­liennes, que Ca­the­rine Fi­naz­zi ac­cueillait ses hôtes pour leur pré­sen­ter ses toiles.

Après avoir ex­plo­ré le monde du fi­gu­ra­tif et se­mi­fi­gu­ra­tif, son tra­vail se tourne dé­sor­mais vers l’abs­trait. C’est, pour l’ar­tiste bel­le­ri­voise, l’ex­pres­sion de ses pé­ré­gri­na­tions in­tel­lec­tuelles où mou­ve­ments, échanges et lu­mières sont les mots­clefs.

Rêves et ima­gi­na­tion

Elle ex­pose son tra­vail afin de pro­po­ser aux vi­si­teurs un sup­port aux rêves et à l’ima­gi­na­tion. Sol­li­ci­ter le chi­mé­rique et l’ir­réel sont des maîtres­mots pour elle. L’hon­nê­te­té visà­vis du pu­blic conduit l’ar­tiste peintre à pro­po­ser des ex­po­si­tions et ce­ci, grâce à son exi­gence et sa re­mise en cause per­ma­nente.

Car, en ef­fet, Ca­the­rine Fi­naz­zi a hor­reur de la mé­dio­cri­té. Elle dé­plore le manque d’ima­gi­na­tion des « pseu­do­ar­ti­sans » qui pul­lulent sur les mar­chés d’art au dé­tri­ment du tra­vail et la créa­tion des vrais ar­tistes et ar­ti­sans d’art.

L’ex­po­si­tion de Ca­the­rine Fi­naz­zi, ce week­end, dans sa vil­la Iré­née, était donc bien un vé­ri­table voyage dans le monde de l’ima­gi­naire et du fa­bu­leux. ■

CA­THE­RINE FINNAZZI. Elle sol­li­cite l’ima­gi­naire de ses vi­si­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.