Le Roux, vieux rou­tier du PS et proche de Hol­lande

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Il en rê­vait de­puis plu­sieurs an­nées. Vieux rou­tier du Par­ti so­cia­liste et très proche du pré­sident Fran­çois Hol­lande, Bru­no Le Roux, 51 ans, nom­mé hier mi­nistre de l’In­té­rieur, est un élu de ban­lieue pa­ri­sienne qui était de­puis 2012 à la tête des re­muants dé­pu­tés PS.

Membre de la com­mis­sion de la Dé­fense de l’As­sem­blée, avec un goût pro­non­cé pour les dos­siers de sé­cu­ri­té et de po­lice sui­vis dé­jà comme se­cré­taire na­tio­nal du PS à la fin des an­nées 1990, ce dé­pu­té de Seine­Saint­De­nis, sans ex­pé­rience mi­nis­té­rielle jus­qu’à pré­sent, ron­geait son frein en rê­vant, à chaque re­ma­nie­ment, d’être ap­pe­lé au gou­ver­ne­ment, aux postes de Jean­Yves Le Drian ou de Ber­nard Ca­ze­neuve.

Dé­mi­neur en chef et conci­lia­teur

L’an der­nier, il s’était mis en piste pour le per­choir, au cas où le pré­sident de l’As­sem­blée Claude Bar­to­lone l’au­rait em­por­té aux ré­gio­nales en Île­de­France. En vain, vu l’échec de ce der­nier face à Va­lé­rie Pé­cresse.

Après plus de quatre an­ EN­FIN MI­NISTRE. Bru­no Le Roux est un fi­dèle lieu­te­nant du pré­sident de la Ré­pu­blique.

nées dans le rôle de dé­mi­neur en chef et conci­lia­teur, no­tam­ment face aux « fron­deurs » lui re­pro­chant en pri­vé son « com­por­te­ment cla­nique », le pré­sident de groupe, lui­même dé­pu­té de­puis 1997, était pas­sa­ble­ment las­sé. Mais ce pi­lote ama­teur, homme tout en ron­deurs, le lais­sait peu pa­raître.

Il est « as­sez in­tro­ver­ti », confient cer­tains dans son en­tou­rage, qui le dé­peignent aus­si comme « so­

lide », « fi­dèle » et « pas l’homme de la ba­dine ou de la langue de bois dé­crit par­fois ».

Ce­lui qui avait suc­cé­dé à Jean­Marc Ay­rault, pré­sident du groupe pen­dant quinze ans, a l’en­tière confiance de l’hôte de l’Ély­sée, cô­toyé de longue date au par­ti et est par­fai­te­ment en phase avec la ligne éco­no­mique.

An­cien maire d’Épi­nay­sur­Seine (bat­tu aux mu­ni­ci­pales de 2001), il était de­ve­nu à la de­mande de

Fran­çois Hol­lande se­cré­taire na­tio­nal du PS char­gé des élec­tions de 2000 à 2008.

De longue date, Bru­no Le Roux s’est in­ves­ti sur les su­jets de sé­cu­ri­té et de po­lice, comme lors­qu’il fut rap­por­teur du pro­jet de loi sur la « sé­cu­ri­té quo­ti­dienne » en 2001, ou lors­qu’il fit vo­ter en 2011 une pro­po­si­tion de loi sur le contrôle des armes.

Pen­dant la tra­ver­sée du dé­sert de Fran­çois Hol­lan­ de, après son dé­part de la di­rec­tion du PS, Bru­no Le Roux était avec Sté­phane Le Foll, Mi­chel Sa­pin et Oli­vier Faure l’un des quatre mous­que­taires au­tour du dé­pu­té de Cor­rèze. Sa fi­dé­li­té avait, dé­jà, été ré­com­pen­sée : lors de la cam­pagne pré­si­den­tielle, il était l’un des porte­pa­role de Fran­çois Hol­lande.

Puis, cet an­cien di­rec­teur ad­joint de ca­bi­net de Pierre Mau­roy au PS de 1990 à 1992 avait ob­te­nu la fonc­tion char­nière qu’il sou­hai­tait, à la di­rec­tion du groupe de­ve­nu ma­jo­ri­taire à l’As­sem­blée. Dans l’ombre, il a pe­sé sur plu­sieurs dos­siers, baisses d’im­pôts ou mo­du­la­tion des al­lo­ca­tions fa­mi­liales, no­tam­ment. Il a quel­que­fois fait en­tendre sa voix sur des su­jets lui te­nant à coeur comme l’au­to­ri­sa­tion de la PMA pour les couples de les­biennes ou plus ré­cem­ment le can­na­bis, sur le­quel l’an­cien maire d’Épi­nay­sur­Seine (19952001) sou­haite un « dé­bat ».

« Bru­no Le Roux a tou­jours un jeu un peu com­pli­qué, où l’on ne sait pas tou­jours s’il dé­fend sa po­si­tion ou celle de Fran­çois Hol­lande », ju­geait un élu PS en 2014. Il fonc­tionne aus­si « à la hol­lan­daise », se­lon cer­tains so­cia­listes, « quand un su­jet lui semble prio­ri­taire, il ne dé­lègue plus mais s’en em­pare jusque dans les moindres dé­tails ».

Sous les pro­jec­teurs, cet an­cien élève de HEC et de l’ES­SEC a fait sans re­lâche le ser­vice après­vente de l’ac­tion de l’exé­cu­tif et dé­fen­du la « mue idéo­lo­gique » des so­cia­listes, no­tam­ment éco­no­mique. ■

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.