Un an ferme pour avoir ten­té d’échap­per aux po­li­ciers

La Montagne (Vichy) - - Région Actualité - Se­her Turk­men se­her.turk­men@cen­tre­france.com

A 38 ans, il cu­mule dé­jà seize ans de dé­ten­tion et vingt-sept men­tions à son ca­sier ju­di­ciaire de­puis 1996, es­sen­tiel­le­ment pour des vols.

Il de­vait être li­bé­rable en no­vembre 2020, mais Mo­ha­med La­shar a éco­pé d’une nou­velle peine d’un an de pri­son ferme, hier, de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Mont­lu­çon, pour conduite sans per­mis, re­fus d’ob­tem­pé­rer, de se sou­mettre à des ana­lyses, dé­ten­tion de stu­pé­fiants et vol.

« Mon per­mis était sus­pen­du… »

Le 6 juin der­nier, à Mont­lu­çon, il n’est pas loin de mi­nuit, les po­li­ciers dé­cident de le contrô­ler. Sauf que l’in­té­res­sé tente de leur échap­per. Le par­quet et l’avo­cate d’un des fonc­tion­naires parlent de « course­pour­suite » dans les rues de la ville, qui a mis en dan­ger la vie des po­li­ciers.

Mo­ha­med La­shar a une autre ver­sion. Il af­firme d’abord ne pas avoir com­pris tout de suite qu’il avait des po­li­ciers face à lui. L’un d’eux « m’a dit d’éteindre le mo­teur de la voi­ture. Je suis res­té deux ou trois se­condes comme ça. Et je suis par­ti, comme ça. Il n’y avait per­sonne de­vant moi. J’avais un SME (sur­sis et mise à l’épreuve) de quatre ans. Mon per­mis de conduire était sus­pen­du… Je sa­vais très bien. Bê­te­ment, j’ai en­chaî­né. » Un pneu cre­vé a mis fin à sa fuite.

Il dé­te­nait 730 € en li­quides et une in­fime quan­ti­té de co­caïne. Chez lui, les en­quê­teurs ont dé­cou­vert un peu plus de 8 grammes de can­na­bis. Il a re­fu­sé les ana­lyses mé­di­cales. Faux, cor­rige­t­il : « J’ai dit “ren­dez­moi mes af­faires et je les fe­rai”. »

Du­rant sa garde à vue, les po­li­ciers ont éta­bli son im­pli­ca­tion dans un vol de bi­joux et de nu­mé­raires chez un par­ti­cu­lier, com­mis le 27 mai. Il a été iden­ti­fié sur des images de vi­déo­sur­veillance grâce à un T­shirt. « Ce n’est pas moi, clame­t­il pour­tant. Ce T­shirt, je l’ai ache­té à Car­re­four. Ils les vendent à 5 €. » Son avo­cate plaide la re­laxe sur ce der­nier point, « au bé­né­fice du doute ». Le tri­bu­nal ne la suit pas. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.