Les ani­maux étaient en­fer­més de­puis des mois dans un ca­mion

La Montagne (Vichy) - - Région Actualité - Da­vid Al­li­gnon da­vid.al­li­gnon@cen­tre­france.com

L’an­cien ma­qui­gnon de Mo­lom­pize, pour­sui­vi pour des actes de cruau­té sur des ani­maux, a été condam­né par le tri­bu­nal de SaintF­lour.

L’an­cien ma­qui­gnon, soup­çon­né de mal­trai­tance ani­male, s’est vu si­gni­fier la confis­ca­tion dé­fi­ni­tive des deux ânesses, 600 eu­ros d’amende (*) pour di­verses in­frac­tions et 3.400 eu­ros de dom­mages et in­té­rêts.

Cette der­nière somme est ré­par­tie entre la Fon­da­tion Bar­dot, la So­cié­té pro­tec­trice des ani­maux (SPA) et Ga­lop pour la vie (GPLV) qui avaient dé­ci­dé de se consti­tuer par­tie ci­vile. La re­quête d’in­ter­dic­tion de dé­ten­tion d’ani­maux a, quant à elle, été re­je­tée.

A l’ar­rière d’un ca­mion

Les faits re­montent au mois de mars. Une plainte dé­po­sée par l’as­so­cia­tion GPLV pour « sé­vices graves ou actes de cruau­té, et mau­vais trai­te­ment sur des ani­maux » était adres­sée au par­quet d’Au­rillac.

Le pro­prié­taire es­ti­mait em­ployer un pro­cé­dé de « ré­édu­ca­tion » pour les équi­dés et un mou­ton en­ fer­més de­puis des mois à l’ar­rière d’un ca­mion.

Sur place, la gen­dar­me­rie et un vé­té­ri­naire consta­taient les condi­tions dé­plo­rables dans les­quelles étaient re­te­nus les ani­maux. Leur état de san­té n’était pas meilleur. L’ovin de­vait être fi­na­le­ment eu­tha­na­sié. Trois se­maines plus tard, les ânesses étaient pla­cées dans une fa­mille d’ac­cueil agréée par l’as­so­cia­tion GPLV, suite à un ar­rê­té de re­trait des ani­maux.

Si du cô­té de l’ac­cu­sa­tion on ne sou­haite pas « com­men­ter les dé­ci­sions de jus­tice », la SPA a sa­lué ce ver­dict qui per­met aux ani­maux confis­qués « d’es­pé­rer une prise en charge qui leur per­met­tra d’ac­cé­der à un avenir meilleur. La SPA es­père qu’en l’ab­sence d’in­ter­dic­tion de dé­ten­tion d’ani­maux, le contre­ve­nant sau­ra ti­rer les le­çons de la sanc­tion et ne ré­ité­re­ra pas ses agis­se­ments in­qua­li­fiables ». ■

(*) 300 € pour mau­vais trai­te­ment in­fli­gé sans né­ces­si­té à un ani­mal cap­tif et 300 € pour main­tien d’ani­maux do­mes­tiques dans un ha­bi­tat pou­vant être cause de souf­frances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.