Friche Ap­pli­fil pol­luée : la mai­rie veut por­ter plainte

Au mo­ment où son amé­na­ge­ment de­vait dé­bu­ter, la Ville dé­couvre que la friche Ap­pli­fil, ac­quise en 2006, est pol­luée. Le maire ne veut pas payer la fac­ture d’un mil­lion d’€. Il porte plainte.

La Montagne (Vichy) - - La Une - Laurent Ber­nard

On est loin d’en avoir fi­ni avec le feuille­ton Ap­pli­fil. Mer­cre­di pro­chain, en con­seil mu­ni­ci­pal, le maire, Jean­Sé­bas­tien La­loy (LR) va pro­po­ser une dé­li­bé­ra­tion à ses col­lègues, l’au­to­ri­sant à por­ter plainte contre X, pour in­frac­tion au code de l’en­vi­ron­ne­ment.

Une dé­ci­sion mo­ti­vée par des re­le­vés par ca­rot­tages réa­li­sés à la de­man­ de des ser­vices de l’État (Dreal et ARS), sur cet an­cien site in­dus­triel de 11.000 m² ré­ser­vé à un pro­jet im­mo­bi­lier. Ces re­le­vés font état d’une pol­lu­tion im­por­tante au chlore, aus­si bien dans le sol que la nappe phréa­tique. D’après Jean­Sé­bas­tien La­loy, les taux de deux dé­ri­vés de chlore, can­cé­ri­gènes, sont 3.000 fois su­pé­rieurs à la norme.

« Pas de risque de pro­pa­ga­tion »

La dé­cou­verte vient mettre un coup d’ar­rêt au pro­jet d’amé­na­ge­ment de cette friche si­tuée à deux pas du centre­ville et sur la­quelle doivent être ins­tal­lés ré­si­dence se­niors, loge­

ments et lo­caux com­mer­ciaux. Pour pou­voir dé­li­vrer le per­mis d’amé­na­ger, qui était en cours d’ins­truc­tion, il fau­

dra donc réa­li­ser la dé­pol­lu­tion. Le coût de celle­ci étant es­ti­mée à un mil­lion d’eu­ros et alors que le ter­rain vaut 800.000 €, le maire es­père faire ap­pli­quer le prin­cipe « pol­lueur payeur », d’où la plainte qui doit être dé­po­sée.

Pol­lu­tion très lo­ca­li­sée

La Ville de Cus­set, alors di­ri­gée par un maire com­mu­niste, a ac­quis la friche in­dus­trielle Ap­pli­fil en 2006 pour la somme de 300.000 €. En 2012, elle a ac­cor­dé un per­mis de dé­mo­lir à la SAS Les Pré­fé­rés, qui a fait réa­li­ser la dé­cons­truc­tion par une autre so­cié­té.

D’après les re­le­vés, la pol­lu­tion est très lo­ca­li­sée. « Il n’y a a prio­ri pas de risque de pro­pa­ga­tion, mais nous al­lons faire réa­li­ser une étude de risque sa­ni­taire pour nous en as­su­rer », in­dique Jean­Sé­bas­tien La­loy. Il ajoute qu’il n’existe pas de risques de pol­lu­tion de l’eau cou­rante non plus puisque « l’en­semble des foyers de la com­mune sont ali­men­tés par la prise d’eau du Si­chon. »

Marc Su­chet, le pré­sident de la SAS des Pré­fé­rés, se dit « aba­sour­di » par la nou­velle. « Entre le ra­chat du pro­jet, les études, la dé­mo­li­tion et main­te­nant le pré­ju­dice com­mer­cial, ce­la fait beau­coup. » ■

PHO­TO R. GIGOT

POL­LU­TION. Du chlore a été dé­cou­vert dans le sol et la nappe phréa­tique, sous la friche in­dus­trielle Ap­pli­fil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.