La cir­cu­la­tion al­ter­née dé­cen­tra­li­sée

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Après la ca­pi­tale, en pro­vince aus­si, les grandes villes et no­tam­ment Lyon ont dû prendre des me­sures pour ré­duire la cir­cu­la­tion au­to­mo­bile face à un in­quié­tant épi­sode de pol­lu­tion de l’air.

Les au­to­mo­bi­listes lyon­nais ont ex­pé­ri­men­té, hier, pour la pre­mière fois, la cir­cu­la­tion al­ter­née pour lut­ter contre la pol­lu­tion de l’air, mais la me­sure ne se­ra pas re­con­duite au­jourd’hui à Lyon, ni ce wee­kend à Pa­ris où elle était en vi­gueur de­puis quatre jours.

La pré­fec­ture du Rhône avait dé­ci­dé mer­cre­di d’ap­pli­quer la cir­cu­la­tion al­ter­née – une pre­mière en pro­vince – face à la du­rée de l’épi­sode de pol­lu­tion et « par an­ti­ci­pa­tion » de taux éle­vés de par­ti­cules fines dans l’air. Ils se sont fi­na­le­ment avé­rés in­fé­rieurs aux pré­vi­sions.

Seuls les vé­hi­cules avec une plaque d’im­ma­tri­cu­la­tion se ter­mi­nant par un chiffre im­pair ont pu cir­cu­ler à Lyon et Villeur­banne hier, à l’ex­cep­tion de ceux qui font du co­voi­tu­rage ou bé­né­fi­cient d’une des nom­breuses dé­ro­ga­tions.

Quant à la ca­pi­tale, elle a su­bi le plus long épi­sode hi­ver­nal de pol­lu­tion de­puis au moins dix ans. Mais, compte te­nu de pré­vi­sions plus fa­vo­rables, la cir­cu­la­tion al­ter­née doit être le­vée à comp­ter d’hier mi­nuit à Pa­ris.

Cer­taines me­sures sont main­te­nues, comme la ré­duc­tion re­com­man­dée de 20 km/heure sur l’en­semble du ré­seau rou­tier ou l’in­ter­dic­tion du tran­sit des poids lourds dans le ter­ri­toire si­tué à l’in­té­rieur de l’A86.

La mé­téo res­tant in­cer­taine la

se­maine pro­chaine, « il est es­sen­tiel que les Fran­ci­liens pour­suivent leurs ef­forts en li­mi­tant leurs dé­pla­ce­ments en voi­ture et pri­vi­lé­giant le co­voi­tu­rage », a in­sis­té la pré­fec­ture.

Contre­ve­nants obli­gés

Dans le ciel lyon­nais, de­puis mer­cre­di, le taux de par­ti­cules fines n’a pas dé­pas­sé les 80 mi­cro­grammes par mètre cube. Les pré­vi­sions ta­blaient sur un taux d’en­vi­ron 90, ce qui avait conduit la pré­fec­ture à in­tro­dui­

re la cir­cu­la­tion al­ter­née « par an­ti­ci­pa­tion ».

Dans le centre de Lyon, où des contrôles sont ef­fec­tués, la consigne sem­blait « plu­tôt bien res­pec­tée » se­lon la po­lice, con­trai­re­ment à Pa­ris, la veille. Quelques contre­ve­nants tou­te­fois, comme Ma­nue­la, les bras char­gés de ba­lais, qui gare sa voi­ture : « Au­jourd’hui, j’ai un mé­nage à Lyon et un à Rillieux­la­Pape (au nord de la ville), je ne peux pas les faire en bus », sou­pire­t­elle.

Les tran­sports en com­mun lyon­nais, per­tur­bés de­puis plu­sieurs jours par une grève, sont res­tés payants, con­trai­re­ment à Pa­ris et en Île­de­France.

Se­lon la mé­tro­pole de Lyon, les tran­sports ex­pliquent seule­ment 26 % de la pol­lu­tion ac­tuelle. Plus de la moi­tié (52 %) est due à l’uti­li­sa­tion d’un chauf­fage in­di­vi­duel au bois par 8 % des ha­bi­tants.

À Pa­ris et dans 22 com­munes de la pe­tite cou­ronne, les au­to­ri­tés avaient pro­mis d’être plus sé­vères avec les nom­breux contre­ve­nants. En té­moignent des bou­chons qua­li­fiés d’« ex­cep­tion­nels » par la Di­rec­tion des routes d’Île­de­France : à 9 heures hier, on comp­tait 275 ki­lo­mètres d’em­bou­teillages cu­mu­lés en Ile­de­France, contre 200 km ha­bi­tuel­le­ment un ma­tin de veille de week­end.

Pour « confron­ter les Pa­ri­siens à la réa­li­té » de la pol­lu­tion au­to­mo­bile et de ses consé­quences sur la san­té, la mai­rie a lan­cé une cam­pagne en ligne pour que « ça s’ar­rête ». Le groupe éco­lo­giste a même ré­cla­mé un week­end sans voi­ture dans la ca­pi­tale.

La so­lu­tion du rail

Se­lon l’agence San­té pu­blique France, plus de 48.000 dé­cès par an pour­raient être at­tri­bués aux par­ti­cules fines.

Cette pol­lu­tion touche éga­le­ment Gre­noble et les zones ur­baines des Alpes, la val­lée du Rhône, la Seine­Ma­ri­time, l’Aube, l’Eure, où des me­sures sont éga­le­ment mises en place.

Dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, les vé­hi­cules im­ma­tri­cu­lés avant 1997 n’au­ront pas le droit de cir­cu­ler ce week­end. Une pre­mière de­puis l’in­tro­duc­tion des vi­gnettes an­ti­pol­lu­tion en no­vembre.

Des me­sures de res­tric­tion de la cir­cu­la­tion ont aus­si été prises dans d’autres ré­gions comme les Hauts­de­France ou la Bour­gogne­Franche­Com­té.

De leur cô­té, des élus et as­so­cia­tions des val­lées al­pines ont ré­cla­mé « un ar­rêt tem­po­raire du tra­fic in­ter­na­tio­nal de tran­sit des mar­chan­dises » et un « re­port du trans­port des mar­chan­dises vers le rail ». ■

PHO­TO AFP

LYON. Un im­por­tant dis­po­si­tif po­li­cier a été dé­ployé, hier, dans la ca­pi­tale des Gaules, pour s’as­su­rer que seuls cir­cu­laient les vé­hi­cules dont l’im­ma­tri­cu­la­tion se ter­mi­nait par un chiffre im­pair.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.