Hol­lande sa­lue le re­cul de l’EI

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Fran­çois Hol­lande a sa­lué, hier, à bord du Charles-deGaulle les « ré­sul­tats im­pres­sion­nants » ob­te­nus se­lon lui par la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale en­ga­gée contre le groupe État is­la­mique (EI) en Irak ou en Sy­rie.

«Chaque jour, grâce à vous, nous re­pous­sons un peu plus cette or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste main­te­nant re­tran­chée dans quelques bas­tions », a lan­cé le chef de l’État et des ar­mées de­vant quelques cen­taines de ma­rins du na­vire dé­ployé en Mé­di­ter­ra­née orien­tale.

Villes re­con­quises

De­puis le dé­but de l’opé­ra­tion, en sep­tembre 2014, « nos avions ont conduit au­des­sus de l’Irak et de la Sy­rie 5.000 sor­ties et neu­tra­li­sé 1.600 ob­jec­tifs », at­il en­core sou­li­gné dans l’im­mense han­gar avia­tion du porte­avions, de­vant quelques­uns des 24 Ra­fale em­bar­qués. « Les ré­sul­tats sont im­pres­sion­nants, des villes ont été re­con­quises en Irak, Mossoul com­mence à l’être, des lignes de dé­fense ont été per­cées », s’est­il fé­li­ci­té, évo­quant

aus­si « les Forces dé­mo­cra­tiques qui se rap­prochent de Raqqa », en Sy­rie.

Au mo­ment même où il s’ex­pri­mait, plu­sieurs avions de com­bat Ra­fale étaient ca­ta­pul­tés dans un va­carme as­sour­dis­sant. D’ul­times mis­sions opé­ra­tion­nelles sans doute, l’amiral Oli­vier Le­bas, com­man­dant du « groupe aé­ro­na­val » – le porte­avions et son es­corte – ayant pré­ci­sé de­vant la presse

que la flot­tille de­vait quit­ter sa zone d’opé­ra­tions le soir même. « Dans quelques jours, le Charles­deGaulle va ren­trer à quai », a confir­mé le chef de l’État, mais « qu’il n’y ait pas de doute là des­sus », a­t­il aver­ti : « Les opé­ra­tions en Irak et en Sy­rie vont se pour­suivre avec des avions de l’ar­mée de l’air dé­ployés sur des bases avan­cées » au Le­vant.

« Nous frap­pe­rons et frap­pe­rons en­core pour sou­te­nir les forces lo­cales » qui com­battent l’EI, a­t­il in­sis­té. Une nou­velle fois, Fran­çois Hol­lande a dé­plo­ré le ve­to op­po­sé par la Rus­sie à toute condam­na­tion du ré­gime sy­rien de Ba­char al­As­sad, au­quel elle ap­porte son sou­tien po­li­tique et mi­li­taire.

« Au-de­là de mon man­dat »

Fran­çois Hol­lande s’est aus­si éri­gé en pro­tec­teur des ar­mées fran­çaises, fai­sant va­loir qu’il avait « for­te­ment » aug­men­té leurs res­sources, le res­pect de la loi de pro­gram­ma­tion mi­li­taire ou l’an­nu­la­tion de 10.000 sup­pres­sions de postes.

« Cet ef­fort de dé­fense, il fau­dra le pour­suivre avec constance au­de­là de mon man­dat », a pour­sui­vi le chef de l’État. « Seuls les plus naïfs peuvent croire que le monde se­ra moins dan­ge­reux, moins in­cer­tain dans les an­nées à ve­nir », a­t­il en­core sou­li­gné

De re­tour à son port d’at­tache de Tou­lon, le Charles­de­Gaulle, unique porte­avions fran­çais, res­te­ra à quai pen­dant 18 mois pour une longue pé­riode d’en­tre­tien. ■

PHO­TO AFP

CHEF DES AR­MÉES. « Nous frap­pe­rons et frap­pe­rons en­core pour sou­te­nir les forces lo­cales. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.