La force de la réa­li­té

Avec Les an­nées à re­bours, Na­dia Ter­ra­no­va ra­conte avec ta­lent une belle et triste his­toire, celle d’un amour confron­té à une époque dif­fi­cile.

La Montagne (Vichy) - - Magdimanche - Pas­cale Fau­riaux pas­cale.fau­riaux@cen­tre­france.com

Les fa­milles d’Au­ro­ra et Gio­van­ni sont aux an­ti­podes l’une de l’autre. Il s’agit de deux dy­nas­ties im­por­tantes de Mes­sine, du cô­té de la Si­cile qui re­garde de près la pointe de la botte ita­lienne. Le père d’Au­ro­ra est le « fas­cis­tis­sime » di­rec­teur de la pri­son, tan­dis que ce­lui du re­belle Gio­van­ni est un avo­cat re­nom­mé de la ville, membre émi­nent du par­ti com­mu­niste lo­cal.

Ce qui n’em­pêche pas – au contraire ? – les deux jeunes de tom­ber amou­reux l’un de l’autre lors­qu’ils se ren­contrent à l’uni­ver­si­té, fe­nêtre ou­verte sur le monde.

Ma­riage et bé­bé

C’est même avec l’at­ten­tion bien­veillante des deux fa­milles qu’ils se ma­rient et s’ins­tallent en­sem­

ble, dans l’Ita­lie des an­nées de plomb de la fin de la dé­cen­nie 1970. L’ap­par­te­ment des jeunes ma­riés de­vient le ren­dez­vous de mi­li­tants, de grou­pus­cules et de fé­mi­nistes, plus que le foyer d’un couple deve­

nu fa­mille avec la nais­sance de Ma­ra.

Gio­van­ni s’en­fonce peu à peu dans la drogue, pour cal­mer ses an­goisses, celle des études aban­don­nées, de ré­vo­lu­tion­naire à la pe­tite se­maine. Au­ro­ra as­su­ re, prend un em­ploi d’ins­ti­tu­trice au dé­tri­ment de sa pas­sion pour la re­cherche uni­ver­si­taire, puis élève seule sa fille. Ma­ra, elle, trouve re­fuge dans les jeux d’en­fants, l’ami­tié de Gi­ne­vra, et une re­la­tion épis­to­laire avec son père. La réa­li­té de cette époque mar­quée par la dés­illu­sion, c’est aus­si celle du si­da, qui frappe de plein fouet les toxi­co­manes.

Face aux dif­fi­cul­tés dé­crites sans com­plai­sance, mais avec sim­pli­ci­té et réa­lisme, chaque per­son­nage ap­pré­cie la beau­té d’un arc­en­ciel, une bai­gnade dans la Mé­di­ter­ra­née, un bon plat de pâtes ou d’es­pa­don… Des rayons de so­leil qui donnent la force d’avan­cer, même avec le sen­ti­ment de vivre « les an­nées à re­bours ». ■

➔ Les an­nées à re­bours. De Na­dia Ter­ra­no­va, tra­duit de l’ita­lien par Ro­mane La­fore, Quai Vol­taire, 176 pages, 18 €.

PANTELLERIA. Des va­cances sur l’île: un des rares mo­ments par­ta­gés par la fille et le père.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.