GIGNAC/IN­SO­LITE A nou­veau hyp­no­ti­sé par les cages ad­verses.

La Montagne (Vichy) - - Sports Football -

L’at­ta­quant fran­çais An­dré­Pierre Gignac n’avait plus mar­qué de­puis 70 jours, lors­qu’il a choi­si une nou­velle tac­tique pour trou­ver le che­min des fi­lets : l’hyp­nose. L’hyp­no­ti­seur John Mil­ton l’as­sure, l’in­ter­na­tio­nal fran­çais, star de l’équipe des Tigres de Mon­ter­rey (nord), s’est at­ta­ché ses ser­vices après un show dans la ville lors du­quel il a pra­ti­qué une séance d’hyp­nose col­lec­tive. « On pour­rait dire qu’il (Gignac) était un peu pré­oc­cu­pé », ra­conte Mil­ton à l’AFP. De­vant son im­puis­sance face au but, après 764 mi­nutes sans réa­li­sa­tion ­ son der­nier but re­mon­tant au 17 sep­tembre sur pe­nal­ty ­, le foot­bal­leur cher­chait « une al­ter­na­tive aux thé­ra­pies conven­tion­nelles », ajoute Mil­ton, 47 ans, né au Chi­li mais éta­bli au Mexique de­puis les an­nées 70 et sur­nom­mé « le che­va­lier de l’hyp­nose ». « L’hyp­nose, ce n’est pas de la ma­gie, ce ne sont pas des pou­voirs », il s’agit d’une tech­nique thé­ra­peu­tique al­ter­na­tive pour « sur­mon­ter cer­tains blo­cages », ex­plique Mil­ton. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.