Le pre­mier train sans contrô­leur a cir­cu­lé hier

La Montagne (Vichy) - - La Une - Emi­lie Zaugg emi­lie.zaugg@cen­tre­france.com

Une balle de fu­sil de chasse a tra­ver­sé la porte d’une mai­son de Saint-Ju­lien-deCop­pel, sa­me­di après-mi­di. Une en­quête est en cours pour dé­ter­mi­ner la pro­ve­nance du pro­jec­tile.

Na­tha­lie était en­core sous le choc, hier : « Ça au­rait pu être un drame. A peine quinze mi­nutes plus tôt, ma fille était de­vant le pla­card où s’est lo­gée la balle. »

En dé­but d’après­mi­di, sa­me­di, cette ha­bi­tante de Saint­Ju­lien de Cop­pel a en­ten­du « un cla­que­ment énorme ». Elle a d’abord pen­sé que « quelque chose était tom­bé à l’étage ».

Elle a en­suite réa­li­sé qu’un pro­jec­tile ve­nait de tra­ver­ser sa porte d’en­trée avant de fi­nir sa course dans un pla­card. Elle dé­couvre ra­pi­de­ment qu’il s’agit d’une balle.

En­quête en cours

La mu­ni­tion de fu­sil a vrai­sem­bla­ble­ment été ti­rée au cours de la par­tie de chasse or­ga­ni­sée sur les hau­teurs du lo­tis­se­ment où vit Na­tha­lie. Les gen­darmes de Billom,

char­gés de l’en­quête, ont pro­cé­dé à dif­fé­rents re­le­vés afin de dé­ter­mi­ner la tra­jec­toire exacte du pro­jec­tile. Plu­sieurs armes ap­par­te­nant aux chas­seurs ont été sai­sies. Le plan de chasse doit éga­le­ment être étu­dié.

« Il faut at­tendre les ré­sul­tats de l’en­quête, in­siste Dominique Vau­ris, le maire de Saint­Ju­lien­deCop­pel. En­suite, je pense qu’il se­ra im­por­tant de

réunir chas­seurs et ha­bi­tants pour que les uns puissent dis­cu­ter avec les autres. Une chose est sûre, ce type d’in­ci­dent n’est pas conce­vable et ne doit pas se re­pro­duire. »

Du cô­té de la so­cié­té de chasse, on at­tend aus­si les conclu­sions de la gen­dar­me­rie. « Pour l’ins­tant, nous n’avons re­çu au­cune res­tric­tion », in­dique le pré­sident Fran­çois De­la­vet. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.