Le nou­veau train Ré­gio­lis entre en piste

Il est par­ti de Mou­lins à 8 h 12 et est ar­ri­vé à Clermont à 9 h 18. Nous sommes mon­tés, hier, dans le Ré­gio­lis, nou­veau mo­dèle de TER en Au­vergne.

La Montagne (Vichy) - - Le Fait Du Jour Transports - Gré­goire Nartz gre­goire.nartz@gmail.com

Gare de Vi­chy, hier, 8 h 46. Le train qui ar­rive de Mou­lins pour em­me­ner la di­zaine de voya­geurs tran­sis de froid vers Clermont­Ferrand a cinq mi­nutes de re­tard.

Il ne s’est pas fait at­tendre plus que ça, le tout nou­veau Ré­gio­lis. S’il ne se­ra inau­gu­ré of­fi­ciel­le­ment qu’au­jourd’hui, c’est bien hier que ce mo­dèle iné­dit sur le ré­seau au­ver­gnat a ava­lé ses pre­miers ki­lo­mètres de rails.

« Quand je suis mon­té de­dans, j’ai dû re­gar­der si je ne m’étais pas ins­tal­lée en pre­mière classe ! », re­marque Djé­né­ba, qui se rend à Clermont­Ferrand, toute éton­née du confort qu’offre le pe­tit der­nier de la SNCF. Teintes mauves re­haus­sées de jaune, « les co­lo­ris sont sym­pas », es­time Au­ré­lie, qui tra­vaille à Vi­chy mais vit dans la pré­fec­ture du Puy­de­Dôme. « Je me di­sais bien qu’il était tout propre, qu’il sen­tait le neuf. C’est agréable ! ».

Plus d’es­pace pour les pieds aus­si : les grandes jambes ne se tor­tille­ront plus, les ge­noux pla­qués contre le siège de de­vant, pour grap­piller un peu de place. Au sol, pas de marches. Des

rampes as­surent les chan­ge­ments de pa­liers, même si on doute que l’on puisse cir­cu­ler ai­sé­ment en fau­teuil rou­lant.

Au dé­tour d’une porte cou­lis­sante, nous ren­con­trons Nour­dine, or­di­na­teur por­table po­sé sur une table ra­bat­table, au mi­lieu de quatre sièges en vis­àvis. « On peut se bran­cher fa­ci­le­ment. Dans les autres trains, c’est as­sez com­pli­qué de trou­ver des prises. Par contre, je n’ai pas de wifi… », re­grette­t­il. « Le train est très bien mais il y a un hic : les tables en com­mun sont

un peu courtes, seuls deux voya­geurs sur quatre pour­ront en pro­fi­ter. »

Douze rames du train pro­duit par Al­stom ont été com­man­dées par la ré­gion Au­vergne, avant sa fu­sion avec Rhône­Alpes. Outre Ne­vers­Mou­linsC­ler­mont, les nou­veaux trains as­su­re­ront des tra­jets Cler­montLyon, Clermont­Thiers, Clermont­Vic­le­Comte puis Clermont­Gan­nat et Cler­montB­rioude en juillet 2017.

« Il était temps que de nou­velles rames ar­rivent », dit Charles,

étu­diant à Clermont. « Je fais sou­vent le tra­jet jus­qu’à Vi­chy, le jeu­di après­mi­di. Les rames sont trop pe­tites par rap­port au monde. C’est bon­dé ! Dans ce nou­veau train, il y a plus de place. Il faut le mettre aux ho­raires de forte af­fluence ! » ■

Plus de confort et d’es­pace pour les jambes

➔ Dé­but des contrôles sur quais. Hier, l’en­trée en ser­vice du Ré­gio­lis s’est ac­com­pa­gnée de la mise en place de contrôles de billets sur les quais. Le nou­veau train entre Mou­lins et Clermont était ain­si le pre­mier sans agents de ser­vices à bord, une si­tua­tion dé­plo­rée no­tam­ment par la CGT. Plus d’in­fos en pages Ré­gion.

PHO­TOS THIER­RY NI­CO­LAS

EN GARE. Pre­mière ar­ri­vée à Clermont-Ferrand pour le nou­veau Ré­gio­lis, en pro­ve­nance de Mou­lins.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.