Ces an­ciens qui ont plus ou moins réus­si

La Montagne (Vichy) - - Sports Football -

Di­dier Cros Un re­tour à la com­pé­ti­tion de Dji­bril Cis­sé est évo­qué à Auxerre. Mais les fins de car­rière en L2 pour des an­ciens in­ter­na­tio­naux ne sont pas tou­jours des réus­sites.

Après un an et de­mi d’in­ac­ti­vi­té, Dji­bril Cis­sé a re­pris l’en­traî­ne­ment avec l’AJ Auxerre son club for­ma­teur. À 35 ans, l’at­ta­quant rêve de re­prendre une car­rière pro­fes­sion­nelle en L2 où des an­ciens in­ter­na­tio­naux ont ter­mi­né leur car­rière avec plus ou moins de bon­heur.

Par­mi les plus belles réus­sites, on peut ci­ter en pre­mier lieu Éric Car­rière qui a rac­cro­ché les cram­pons à 37 ans à Di­jon en 2010. Le qua­druple cham­pion de France avec Nantes (1) et Lyon (3) avait re­joint le club bour­gui­gnon deux au­pa­ra­vant en pro­ve­nance de Lens. Sous la hou­lette de Fa­ruk Had­zi­be­zic puis de Pa­trice Car­te­ron, Eric Car­rière dis­pu­te­ra 74 matchs of­fi­ciels sous le maillot du DCFO en mar­quant huit buts et of­frant huit passes dé­ci­sives. Eric Car­rière a eu un com­por­te­ment exem­plaire jus­qu’au bout. Lors de son der­nier match, le 14 mai 2010, contre An­gers, le pu­blic du stade Gas­ton­Gé­rard a ré­ser­vé d’ailleurs une re­ten­tis­sante ova­tion à l’in­ter­na­tio­nal (10 sé­lec­tions, 5 buts).

Ch­ris­tophe Re­vault, William Pru­nier et Sé­phane Lièvre peuvent aus­si re­ve­nir la tête haute à Tou­louse. Le gar­dien de but et les deux dé­fen­seurs étaient res­tés au TFC re­lé­gué spor­ti­ve­ment en L2 et ad­mi­nis­tra­ti­ve­ment en Na­tio­nal.

En en­ca­drant la gé­né­ra­tion des « pit­chouns », ils ont ra­me­né Tou­louse en Ligue 1 en deux sai­sons entre 2001 et 2003.

À 39 ans, après qua­torze sai­sons en Ligue 1 aux Gi­ron­dins de Bor­deaux et 525 matchs sous le maillot au sca­pu­laire, Ul­rich Ra­mé prend la di­rec­tion de Se­dan en 2011. Il dis­pu­te­ra 37 ren­contres la pre­mière sai­son puis 13 seule­ment la se­conde où il est mis à l’écart dans un club dé­jà plom­bé par des sou­cis fi­nan­ciers.

Syl­vain Wil­tord a éga­le­ment vé­cu une fin de car­rière dé­li­cate en Ligue 2. À 35 ans après être res­té six mois sans trou­ver de club, le cham­pion d’Eu­rope re­bon­dit à Metz en jan­vier 2010 où il ne joue­ra que cinq mois. Il res­te­ra de nou­veau un an sans jouer avant de s’en­ga­ger avec Nantes où il dis­pu­te­ra quand même 36 ren­contres (huit buts). Ses der­niers en pro puis­qu’il ti­re­ra sa ré­vé­rence à la fin de la sai­son.

La fin de car­rière de Jean­Pierre Pa­pin et Jé­rôme Ro­then en L2 n’a pas été à la hau­teur de leur car­rière. À 35 ans, JPP signe un der­nier contrat à Guin­gamp en 1998. Mais la flamme est éteinte et le Bal­lon d’Or en 1991 ré­si­lie­ra son contrat en oc­tobre après avoir joué seule­ment dix matchs pour l’EAG.

Après avoir ai­dé Bas­tia à re­mon­ter en L1 en 2012 tout en rem­por­tant le tro­phée UNFP de meilleur joueur de la sai­son, Jé­rôme Ro­then re­trou­ve­ra Caen, son club for­ma­teur l’an­née sui­vante, his­toire de bou­cler la boucle. La fin se­ra plus pré­coce puis­qu’il ré­si­lie­ra son contrat en oc­tobre 2013 après avoir joué seule­ment dix matchs, à 35 ans. Il ti­re­ra of­fi­ciel­le­ment sa ré­vé­rence quelques mois plus tard.

En­fin, Ber­nard Dio­mède, qui après une sai­son à Cré­teil es­saie­ra de re­bon­dir une der­nière fois à Clermont, en 2005, à 31 ans. Mais le cham­pion du monde ter­mi­ne­ra sa car­rière dans l’in­dif­fé­rence avec une des­cente en Na­tio­nal à la clé. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.