Les thermes de Vi­chy sont en bonne san­té

Les trois éta­blis­se­ments ther­maux de Vi­chy vont pou­voir pas­ser de bonnes fêtes. A l’aube de 2017, ques­tion fré­quen­ta­tion et ré­pu­ta­tion, tous les voyants sont au vert.

La Montagne (Vichy) - - La Une - Mat­thieu Per­ri­naud mat­thieu.per­ri­naud@cen­tre­france.com *

BILAN. Fré­quen­ta­tion à la hausse, la­bels de qua­li­té… À l’aube de 2017, pour les trois éta­blis­se­ments ther­maux de Vi­chy, tous les voyants sont au vert.

AVE­NIR. Grâce au ser­vice de haut ni­veau et à des études scien­ti­fiques in­dis­cu­tables, le ther­ma­lisme re­trouve son au­ra au­près des mé­de­cins et du pu­blic.

Trois éta­blis­se­ments ther­maux re­liés à trois hô­tels. Soit un to­tal de 250 ca­bines de soins, 400 chambres d’hô­tels, pour quelque 22.000 cu­ristes ac­cueillis. Voi­là, entre autres, ce que cha­peaute la com­pa­gnie de Vi­chy.

Mais à l’in­té­rieur de ce trio, une dis­tinc­tion. Le Vi­chy Cé­les­tins Spa hô­tel, pro­pose uni­que­ment des soins à la carte ou des cures « com­mer­ciales » (lire ci­des­sous). Les Thermes Cal­lou et des Dômes, quant à eux, dis­pensent ma­jo­ri­tai­re­ment des cures « conven­tion­nées », c’es­tà­dire pres­crites par un mé­de­cin, et prise en charge, pour tout ou par­tie, par la Sé­cu­ri­té so­ciale.

Ther­ma­lisme ef­fi­cace

Jean­Luc Sicot di­rige ces deux éta­blis­se­ments. Pour lui, l’an­née 2016 res­te­ra un mil­lé­sime tout à fait cor­rect. « Il nous reste en­core quelques se­maines d’ac­ti­vi­té, mais nous de­vrions comp­ta­bi­li­ser entre 4 % et 5 % de cu­ristes conven­tion­nés sup­plé­men­taires. Soit entre 8.200 et 8.300 per­sonnes au to­tal. »

Les Fran­çais se­raient donc da­van­tage ma­lades ? Il sou­rit. « Non, pas du tout. Mais ils prennent plus soin d’eux. » Et, sur­tout, « des études sur le ser­vice mé­di­cal ren­du ont prou­vé que le ther­ma­lisme était ef­fi­cace, no­tam­ment pour les ma­la­dies mé­ta­bo­liques, comme l’ar­throse, et pour des pro­grammes d’édu­ca­tion thé­ra­peu­tiques. Ça veut dire très cer­tai­ne­ment que ces études, va­li­dées par le mi­nis­tère de la San­té, sans pos­si­bi­li­té de re­mise en cause, ont tor­du le coup à cer­taines idées re­çues du grand pu­blic et des mé­de­cins. Il y a quelques an­nées, on avait no­tam­ment me­na­cé de dé­rem­bour­ser le ther­ma­lisme, en nous ac­cu­sant c’uti­li­ser des tech­niques em­pi­riques. La preuve est ap­por­tée qu’il s’agit bien de mé­de­cine. »

Autre point de dé­ve­lop­pe­ment, « on pro­gresse sur la sa­tis­fac­tion de la clien­tèle, on ré­pond de mieux en mieux aux at­tentes. » La preuve, en­core, avec de nom­breux cer­ti­fi­cats, dont un der­nier en no­vembre, sanc­tion­nant la qua­li­té des éta­blis­se­ments.

À l’ar­ri­vée, une ré­pu­ta­tion à la hausse, elle aus­si. « L’en­semble des clients des éta­blis­se­ments ther­maux en France s’in­té­resse au­jourd’hui à ce qui se passe à Vi­chy. On a été un peu ou­blié pen­dant un temps, et on est de nou­veau à la pointe », se ré­jouit Jean­Luc Sicot.

De 18 à 80 ans

Dans ce sillage, les cures et soins dis­pen­sés hors conven­tion­ne­ment pro­fitent aus­si de la dy­na­mique : entre 6 et 8 % d’aug­men­ta­tion, soit quelque 5.000 cu­ristes. « Les pro­duits non conven­tion­nés s’ap­puient quand même sur la thé­ra­peu­tique et sur notre ex­pé­rience de la cure tra­di­tion­nelle, donc for­cé­ment, en dé­ve­lop­pant l’un, on dé­ve­loppe l’autre. »

Le tou­risme ther­mal, no­tam­ment, a la cote. Des offres as­so­ciant golf, ou dé­cou­verte du patrimoine, aux soins. Quant au cu­riste, pas de por­trait type. « Ça va de 18 à 80 ans, ça dé­pend des pa­tho­lo­gies. Entre 30 et 40 % viennent de l’Allier, ou des dé­par­te­ments li­mi­trophes. En­suite, la zone de cha­lan­dise est im­por­tante en Rhône­Alpes et en ré­gion pa­ri­sienne. Les pro­por­tions res­tent stables. » ■

« On a été un peu ou­blié et on est de nou­veau à la pointe. » JEAN-LUC SICOT. Di­rec­teur des ex­ploi­ta­tions des thermes Cal­lou et des Dômes.

PHOTO VIOLAINE ALLIRAND

Ces éta­blis­se­ments pro­posent sur­tout des cures/soins conven­tion­nés, sur pres­crip­tion mé­di­cale, et pris en charge (tout ou par­tie) par la Sé­cu­ri­té so­ciale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.