Une ma­tière pre­mière qui s’an­nonce rare

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités La Bourse -

Le boeuf grand cru de Franck Rou­gier a de grandes chances de res­ter un pro­duit rare et can­ton­né aux pé­riodes de fêtes. Et ce, pour une bonne et simple rai­son, la ma­tière pre­mière, le ma­ton de noix (photo), est loin d’être abon­dante. « Une an­née nor­male, je traite entre dix et douze tonnes de noix. Mais cette an­née, la ré­colte a été ca­tas­tro­phique. Du coup, je vais peut-être en trans­for­mer seule­ment trois tonnes. Alors, si Franck veut conti­nuer en toute co­hé­rence à tra­vailler avec du ma­ton de noix ré­gio­nal, le pro­blème de l’ap­pro­vi­sion­ne­ment risque de se po­ser », re­con­naît Philippe Mar­my, pro­duc­teur d’huile de noix à Le­zoux. Une don­née qui li­mi­te­ra for­cé­ment le nombre de bêtes en­grais­sées. « De toute fa­çon, tranche Éric Du­rif, bou­cher à Cler­mont-Fer­rand, le but est que cette viande reste rare comme l’est le ma­ton et qu’elle soit ré­ser­vée pour Noël et Pâques. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.