Des prix pour dif­fu­ser le sa­voir uni­ver­si­taire

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités La Bourse - Fran­çois Des­noyers

Afin de faire connaître les tra­vaux de re­cherche en droit et sciences so­ciales, l’Ins­ti­tut Uni­ver­si­taire Va­renne or­ga­nise, chaque an­née, ses prix de thèses. Les lau­réats 2016 ont été ré­com­pen­sés, hier soir, à Pa­ris.

«Le pe­tit concours est de­ve­nu une ré­fé­rence uni­ver­si­taire fran­çaise ! » In­tro­dui­sant la re­mise des prix de thèses de l’Ins­ti­tut Uni­ver­si­taire Va­renne (IUV), le pré­sident de la Fon­da­tion Va­renne, Da­niel Pou­za­doux, n’a pas ca­ché, hier soir, sa sa­tis­fac­tion au vu du che­min par­cou­ru.

Dix-huit nou­velles pu­bli­ca­tions

De fait, le concours lan­cé en 1997 et or­ga­ni­sé chaque an­née par l’IUV pour le compte de la Fon­da­tion Va­renne a pris une am­pleur lui per­met­tant, au­jourd’hui, de ri­va­li­ser avec des ma­ni­fes­ta­tions si­mi­laires dans le mi­lieu uni­ver­si­taire. « Notre bi­blio­thèque de thèses com­mence à être re­gar­dée à l’iden­tique des grandes col­lec­tions his­to­riques », LAU­RÉATS. Hier soir, au siège pa­ri­sien de la Fon­da­tion Va­renne, avec les membres du ju­ry.

abonde la di­rec­trice de l’IUV, Ma­ga­lie Besse. Une bi­blio­thèque qui, avec l’édi­tion 2016 du prix, va en­core s’en­ri­chir de 18 nou­velles pu­bli­ca­tions. Cette vi­si­bi­li­té crois­sante du prix est d’ailleurs l’un des mo­tifs de par­ti­ci­pa­tion des can­di­dats. « C’est un cercle ver­tueux : plus on a de pu­bli­ca­tions, plus on a de re­nom­mée, et plus le prix in­té­resse », ré­sume Ma­ga­lie Besse. Cette an­née, 231 can­di­dats ont dé­po­sé leur dos­sier.

Par­mi eux, Ma­thieu Le Bes­cond de Coat­pont (Uni­ver­si­té Lille 2), dis­tin­gué dans la ca­té­go­rie Droit pri­vé des ac­ti­vi­tés éco­no­miques et des coo­pé­ra­tives fi­nan­cières pour sa thèse : « La dé­pen­dance des dis­tri­bu­teurs ». Comme les autres lau­réats pré­sents, il a re­çu son prix des mains du vice­pré­sident du Con­seil d’État, Jean­Marc Sau­vé. Et il s’est ré­joui de « cette re­con­nais­sance du tra­vail ac­com­pli. Une re­con­nais­sance dou­blée de la

pos­si­bi­li­té de voir sa thèse pu­bliée, ce qui est par­ti­cu­liè­re­ment im­por­tant : elle se­ra ain­si pré­sente dans l’en­semble des bi­blio­thèques et pour­ra ins­pi­rer des re­cherches fu­tures, sus­ci­ter des dis­cus­sions. »

La dif­fu­sion du sa­voir consti­tue d’ailleurs la rai­son d’être de ces prix de thèses. « Nous vou­lons fa­vo­ri­ser cette trans­mis­sion, le prix doit per­mettre d’ali­men­ter le dé­bat in­tel­lec­tuel et la ré­flexion sur notre so­cié­té », ex­plique Jean­Pierre Mas­sias, le pré­sident de l’IUV. Une trans­mis­sion qui de­vrait prendre en 2017 une nou­velle am­pleur. Les re­gards des che­villes ou­vrières des prix de thèses se tournent en ef­fet dé­sor­mais vers l’étran­ger. Le pre­mier prix de la thèse fran­co­phone se­ra ain­si re­mis en mars pro­chain à Cler­mont, au­tour du thème Paix, mé­dias, dé­mo­cra­tie, avant que cette vi­sée in­ter­na­tio­nale n’in­tègre plei­ne­ment le concours en dé­cembre pro­chain. ■

PHO­TOS MI­CHEL WASIELEWSKI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.