Sghaier de­vait une dette de drogue

La Montagne (Vichy) - - Région Faits Divers - Leï­la Aber­kane

La dette. Dans le tra­fic de stu­pé­fiant, c’est un prin­cipe.

Lors­qu’un gros­siste charge un dea­ler de vendre une cer­taine quan­ti­té de can­na­bis, il ne se fait pas payer im­mé­dia­te­ment, ru­bis sur l’ongle, la somme d’ar­gent que rap­por­te­ra la vente de la drogue.

Au­de­là de l’ami­tié, ce qui liait les deux Sté­pha­nois Sa­ber Sghaier à Ma­hied­dine Zaz, c’était aus­si les af­faires de stu­pé­fiant. Sa­ber Sghaier qui com­pa­raît de­puis lun­di, en ap­pel, de­vant les as­sises de

l’Al­lier pour le meurtre de Ma­hie­dine Zaz, avait une dette. Il de­vait de l’ar­gent à la vic­time, Ma­hied­dine Zaz, dont le ca­davre a été re­trou­vé le 19 sep­tembre 2011, dans une voi­ture car­bo­ni­sée à Saint­Vic­torMa­les­cours (Haute­Loire).

Com­bien d’ar­gent lui de­vait­il ? La cour a lon­gue­ment in­ter­ro­gé trois té­moins, hier, trois amis de

Ma­hied­dine Zaz. Ils sont af­fir­ma­tifs. Sga­hier de­vait 90.000 € à Zaz « pour plu­sieurs ki­los de ré­sine de can­na­bis » et Zaz vou­lait ré­cu­pé­rer son ar­gent : « Zaz était comme un dingue parce que Sghaier ne le rem­bour­sait pas », a té­moi­gné son ami d’en­fance. « Il ne sa­vait pas comment ré­cu­pé­rer son ar­gent ».

Les au­di­tions suc­ces­sives des trois amis de Ma­hied­dine Zaz ont en­fon­cé l’ac­cu­sé. Tous sont convain­cus que c’est lui a qui tué Ma­hied­dine Zaz. Le mo­bile ? La dette qu’il de­vait ré­gler à Sghaier.

5.600 ou 90.000 € ?

Si Sa­ber Sghaier, mâ­choire car­rée, épaules mus­clées, dé­fense com­ba­tive, bon connais­seur de son dos­sier, nie de­puis le dé­but avoir tué Zaz, il ne conteste pas qu’il lui de­vait de l’ar­gent, « 5.600 € ». « De toute fa­çon, que je lui doive 10.000, 50.000 ou 500.000 €, ça ne veut pas dire que je l’au­rais tué pour ça ».

En dé­but de soi­rée, lun­di 19 sep­tembre, les deux hommes se croisent au ci­né­ma. Ils ont une « al­ter­ca­tion » de­vant Le Gau­mont, dans le centre­ville de Saint­Étienne. Ils sont en­suite par­tis en­semble. Per­sonne n’a plus ja­mais re­vu Ma­hied­dine Zaz. ■ ➔ Pre­mier pro­cès. Ju­gé en 2014 au Puy-en-Ve­lay, Sa­ber Sghaier avait été condam­né à vingt-cinq ans de ré­clu­sion cri­mi­nelle. Les as­sises de l’Al­lier ren­dront leur ver­dict ven­dre­di.

PHO­TO SÉ­VE­RINE TRÉMODEUX

EN AP­PEL. Les avo­cats de la fa­mille de Ma­hied­dine Zaz avaient ob­te­nu la condam­na­tion de Sa­ber Sghaier à vingt­cinq ans de ré­clu­sion cri­mi­nelle en 2014, au Puy. Il est ju­gé en ap­pel à Mou­lins jus­qu’à ven­dre­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.