Des ci­vils exé­cu­tés à Alep par les force pro­ré­gime

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

L’ONU s’est pu­bli­que­ment in­quié­tée, hier, d’in­for­ma­tions fai­sant état de di­zaines de ci­vils tués par des forces pro­ré­gime dans au moins quatre quar­tiers re­pris par l’ar­mée.

« Hier soir, nous avons re­çu des in­for­ma­tions in­di­quant que des forces pro gou­ver­ne­men­tales avaient tué au moins 82 ci­vils, dont 11 femmes et 13 en­fants, dans les quar­tiers de Bous­tane al­Qasr, Fer­dous, Kal­las­sé et Sal­hine », a an­non­cé à Ge­nève le porte­pa­role du Haut Com­mis­sa­riat de l’ONU aux droits de l’homme.

Il a pré­ci­sé que, d’après de « mul­tiples sources dignes de foi », « des forces pro­gou­ver­ne­men­tales ont pé­né­tré dans des ha­bi­ta­tions et tué les ci­vils qui s’y trou­vaient, y com­pris les femmes et les en­fants ».

Atro­ci­tés

Se­lon ces mêmes in­for­ma­tions, « des di­zaines de ci­vils ont été abat­tus par balles lun­di sur la place al­Ah­rar dans le quar­tier de Kal­las­sé et aus­si dans le quar­tier de Bous­tane al­Qasr, par les forces gou­ver­ne­men­tales et leurs al­liés, dont ap­pa­rem­ment le groupe ar­mé ira­kien al­Nu­ja­baa ».

Le se­cré­taire gé­né­ral Ban Ki­moon s’était dé­jà alar­mé, lun­di, d’in­for­ma­tions fai­sant état d’atro­ci­tés « contre un grand nombre » de ci­ vils. Le chef du groupe de tra­vail sur l’aide hu­ma­ni­taire en Syrie, Jan Ege­land, a éga­le­ment dé­non­cé « les atro­ci­tés com­mises par les mi­lices vic­to­rieuses à Alep ». « Les gou­ver­ne­ments de Syrie et de Rus­sie sont te­nus res­pon­sables », at­il mar­te­lé sur Twit­ter.

« Lo­gique de ven­geance »

En écho à ces in­quié­tudes, le chef de la di­plo­ma­tie fran­çaise, JeanMarc Ay­rault, a dé­non­cé, hier, la « lo­gique de ven­geance et de ter­reur sys­té­ma­tique » du ré­gime sy­rien à Alep. « De nom­breuses al­lé­ga­tions d’exac­tions com­mises par les forces fa­vo­rables au ré­gime de Ba­char Al Assad nous par­viennent : as­sas­si­nats de sang­froid de fa­milles en­tières au mo­tif qu’elles se­raient ré­pu­tées proches de l’op­po­si­tion ; exé­cu­tions som­maires, no­tam­ment de femmes et d’en­fants », a­t­il dit dans un com­mu­ni­qué.

Les ci­vils res­tés dans la poche re­belle ne cachent pas leur pro­fonde an­goisse. « Notre sort est scel­lé. Pour­quoi nous ca­cher ? Ce­la ne nous fe­ra au­cun bien. Nous al­lons mou­rir ou nous se­rons ar­rê­tés », a dé­cla­ré lun­di soir Ibra­him Abou al­Leith, le por­te­pa­role des Casques Blancs, l’or­ga­ni­sa­tion des se­cou­ristes qui opère dans les quar­tiers de la ré­bel­lion. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.