Pas de neige en vue d’ici Noël en Au­vergne

Les sta­tions au­ver­gnates vont-elles de nou­veau pas­ser les fêtes de Noël au bal­con ? C’est pos­sible… si la si­tua­tion an­ti­cy­clo­nique, qui sé­vit de­puis deux se­maines, per­dure.

La Montagne (Vichy) - - La Une - Franck Char­vais Franck. char­vais@cen­tre­france.com

MÉ­TÉO. Les sta­tions au­ver­gnates, qui au­raient dû ou­vrir ce week­end, pour­raient bien, pour la troi­sième sai­son consé­cu­tive, cé­lé­brer les fêtes de Noël au bal­con.

PRÉ­VI­SIONS. Le blo­cage an­ti­cy­clo­nique est en grande par­tie res­pon­sable de cette si­tua­tion qui pour­rait per­du­rer en­core plu­sieurs jours.

Il n’y a pas be­soin d’être pré­vi­sion­niste pour sa­voir que les afi­cio­na­dos de la neige ne chaus­se­ront pas les skis ce week­end en Au­vergne. Le mois de dé­cembre 2016 pour­rait tris­te­ment res­sem­bler aux deux pré­cé­dents.

Pour mé­moire, le froid était seule­ment ar­ri­vé le len­de­main de Noël en 2014, idem l’an pas­sé avec la neige.

Cette si­tua­tion pour­rait bien se re­pro­duire cette sai­son. « Il fait ac­tuel­le­ment près de 14 de­grés les après­mi­di à Super Besse », déses­père le di­rec­teur de l’of­fice du tou­risme du Mas­sif du San­cy, Luc Stel­ly.

Et comme l’an pas­sé, le blo­cage an­ti­cy­clo­nique qui sé­vit de­puis quelques se­maines sur une bonne par­tie de l’ouest eu­ro­péen, et no­tam­ment la France, est en grande par­tie res­pon­sable de cette si­tua­tion. Le sou­ci avec ce type de phé­no­mène mé­téo : on sait quand ça com­mence… ra­re­ment quand ce­la fi­nit ! Bref, comme à chaque épi­sode an­ti­cy­clo­nique, plus on monte plus il fait chaud. Un phé­no­mène ap­pe­lé in­ver­sion de tem­pé­ra­tures.

Qu’en­tend-on par in­ver­sion de tem­pé­ra­tures. En con­di­tion an­ti­cy­clo­nique, lorsque le vent est très faible, la masse d’air peut sou­vent être « à l’en­vers ».

« Ce­la s’ex­plique par le fait que l’air froid, plus lourd, a ten­dance à glis­ser le long des pentes pour ga­gner val­lées et zones de plaines. L’air froid, plus lourd

que l’air chaud, reste coin­cé au sol », ex­plique Na­tha­lie Jo­li­bert, pré­vi­sion­niste à Mé­téo France. La tem­pé­ra­ture au sol est alors bien in­fé­rieure à celle re­le­vée en al­ti­tude. Sa­me­di der­nier, au pe­tit ma­tin, il fai­sait ­4,5 de­grés à Cler­mont­Fer­rand et 4,3 de­grés à Ver­nines (1.445 mètres).

En hi­ver, et no­tam­ment en dé­cembre et jan­vier, le so­leil, trop bas dans le ciel, est af­fai­bli et ne peut pas ré­chauf­fer cet air froid pré­sent à basse al­ti­tude. La pel­li­cule d’air froid s’en­tre­tient alors de jour en jour tant que les condi­tions mé­téo ne de­viennent pas plus per­tur­bées.

Pour sor­tir de cette si­tua­tion

dé­fa­vo­rable, il fau­drait que l’an­ti­cy­clone veuille bien se ré­trac­ter vers sa zone de pré­di­lec­tion en hi­ver : les Açores. Il lais­se­rait ain­si la place à un cou­rant per­tur­bé qui pas­se­rait sur notre pays pour at­teindre nos mas­sifs.

Ca­nons à neige en berne. Les condi­tions ac­tuelles ne per­mettent pas de pro­duire de la neige de cul­ture. En condi­tions an­ti­cy­clo­niques, la pro­duc­tion est assez dé­li­cate sur les ver­sants de mon­tagne où le mer­cure ne des­cend pas suf­fi­sam­ment. Il faut en ef­fet une tem­pé­ra­ture in­fé­rieure, en moyenne, à ­2/­3 de­grés pour pou­voir faire fonc­tion­ner les ca­nons à neige ef­fi­

ca­ce­ment. L’idéal étant une tem­pé­ra­ture de ­6 de­grés bien sec.

Tout n’est pas per­du. En mé­téo tout va très vite. D’au­tant que les pré­vi­sions mé­téo perdent ra­pi­de­ment en fia­bi­li­té au­de­là de J + 8.

Reste qu’il y a peu de chance que l’on re­trouve de la neige sur les mas­sifs au­ver­gnats d’ici Noël.

« Une pe­tite per­tur­ba­tion est at­ten­due lun­di. Mais à part des flo­cons épars, la masse d’air sèche ne semble pas vou­loir se dé­pla­cer », es­time Na­tha­lie Jo­li­bert. Dans le San­cy, on es­père tou­te­fois pro­fi­ter de cette baisse

de tem­pé­ra­ture pour faire tourner les ca­nons à neige.

Va­cances sco­laires mal po­si­tion­nées. Si les sta­tions ont « ra­té » leur dé­but de sai­son ces deux der­nières sai­sons, elles le doivent éga­le­ment à des va­cances sco­laires ar­ri­vant trop tôt : du 19 dé­cembre au 4 jan­vier l’an pas­sé et du 17 dé­cembre au 3 jan­vier cette an­née.

Mais la grogne des pro­fes­sion­nels du tou­risme de mon­tagne a eu rai­son du Con­seil su­pé­rieur de l’édu­ca­tion : l’an pro­chain les va­cances de Noël de­vraient com­men­cer le 22 dé­cembre, ce qui li­mi­te­rait les ef­fets d’un enneigement tar­dif. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES FRANCK BOI­LEAU

PHO­TO JEAN-LOUIS GORCE.

PAS DE NEIGE. Après un dé­but no­vembre lé­gè­re­ment en­nei­gé, juste assez pour mettre l’eau à la bouche, tout est re­tom­bé à la fin du mois avec une si­tua­tion an­ti­cy­clo­nique qui per­dure dé­sor­mais de­puis presque deux se­maines, et de­vrait du­rer en­core pour quelque temps.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.