En­gran­ger chez soi pour mieux voya­ger

La Montagne (Vichy) - - Sports - Jean-Phi­lippe Béal

Ayant re­noué avec le suc­cès, la JAVCM vou­dra en ajou­ter un 6e contre De­nain, ce soir (20 h 30), à Cler­mont. Im­por­tant avant deux dé­pla­ce­ments consé­cu­tifs.

Deux ré­cep­tions de suite avant deux dé­pla­ce­ments : la JAVCM y va vrai­ment deux par deux en ce der­nier tri­mestre. Comme dans son bi­lan comp­table, d’ailleurs, cette sai­son : deux dé­faites, quatre suc­cès, deux dé­faites.

Il était donc « lo­gique » de re­par­tir sur un suc­cès, sa­me­di der­nier, contre Saint­Cha­mond. La « lo­gique » vou­drait donc que les Mé­tro­po­li­tains en­chaînent de nou­veau po­si­ti­ve­ment ce soir, à la Mai­son des sports de Cler­mont ? On sait com­bien la Pro B aime à dé­jouer les pro­nos­tics plus ou moins fu­meux. Et que, contre Saint­Cha­mond, le fi­nal mé­tro­po­li­tain s’ac­com­plit avec de grosses frayeurs (83­82) in­utiles après avoir comp­té 18 points d’avance. Le coach Sté­phane Dao avait d’ailleurs pro­mis une dis­cus­sion avec ses joueurs cette se­maine : OBLI­GA­TIONS. Par­mi celles au pro­gramme ce soir, pour la JAVCM, de­vant De­nain, l’in­ten­si­té. Et l’in­ten­si­té, Greg Les­sort, comme Ri­da El Am­ra­ni, connaît ! « On dis­cute tou­jours, de toute fa­çon… Mais il était bon de re­mettre un peu de concen­tra­tion dans ce qu’on fait. Contre SaintC­ha­mond, on avait réus­si de très belles sé­quences et même s’ils sont conscients de ce­la, que le re­lâ­che­ment n’est pas conscient, il faut se sou­ve­nir qu’on peut di­la­pi­der un bon match de 25 mi­nutes en très peu de temps. »

Les Au­ver­gnats au­ront l’oc­ca­sion de tes­ter leur pro­gres­sion ce soir, contre De­nain : « De­nain, c’est un bel ef­fec­tif, avec la par­ti­cu­la­ri­té d’une grande ré­par­ti­tion de temps de jeu, ce qui per­met à cette équipe d’être tou­jours dans l’in­ten­si­té. À nous, aus­si d’être dans cette in­ten­si­té­là. Car on n’est pas tête de sé­rie (sic), quel que soit l’ad­ver­saire, quelle que soit sa qua­li­té, on doit être à 100 %. »

Il est en tout cas cer­tain qu’avant d’al­ler dé­fier Lille et Saint­Quen­tin, il se­rait de bon ton pour les Au­ver­gnats de s’im­po­ser ce soir : « Dans cette Pro B, les vic­toires à do­mi­cile, il faut vrai­ment les prendre au maxi­mum. Sur­tout, nous concer­nant, qu’on va en­suite se dé­pla­cer deux fois, à Lille et Saint­Quen­tin. Battre De­nain, ça nous don­ne­rait moins de pres­sion pour al­ler en­suite en ga­gner au moins un à l’ex­té­rieur, ce qui se­rait très in­té­res­sant pour nous. »

Une fin d’an­née dont la réus­site se­ra l’égale de sa den­si­té, à la condition d’être en ca­pa­ci­té phy­sique de ré­pondre au chal­lenge pro­po­sé. Sur ce plan­là, le coach est plu­tôt op­ti­miste : « Après notre pe­tite sé­rie de vic­toires (4 à la suite), on a eu un coup de moins bien sur les deux matches contre Fos et Char­le­ville, je trouve, mais là, phy­si­que­ment, le groupe est bien. C’est re­par­ti. Mais il le faut car on rentre dans une grosse sé­rie de matches puis­qu’on va en en­chaî­ner 4 en 11 jours (*). Je pense qu’on peut même par­ler de mi­ni­tour­nant dans ce cham­pion­nat. À nous de bien le né­go­cier. » ■

(*) De­nain ce soir ; Lille, le 20 dé­cembre ; Saint­Quen­tin, le 23 ; Bou­logne­sur­Mer, le 27.

« Ne pas di­la­pi­der » Sté­phane Dao

PHO­TOS RI­CHARD BRUNEL

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.