La mai­rie veut faire re­ve­nir le Na­tio­nal de pé­tanque

Les évé­ne­ments spor­tifs de Bellerive ont été évo­qués

La Montagne (Vichy) - - La Une - Pierre Cham­baud vi­chy@cen­tre­france.com

L’évé­ne­men­tiel spor­tif a été à l’hon­neur plu­sieurs fois, jeu­di soir, au Con­seil mu­ni­ci­pal. La ma­jo­ri­té a si­gné une mo­tion pré­sen­tée par Ch­ris­tian Trillet (op­po­si­tion), ap­pe­lant VVA à ré­ou­vrir les né­go­cia­tions pour un re­tour de l’Open de France.

Il a été ques­tion de na­ta­tion et de pé­tanque, jeu­di soir au con­seil mu­ni­ci­pal de Bellerive. Les dé­bats se sont ani­més, en fin de con­seil au­tour de l’évé­ne­men­tiel spor­tif dans la ville.

1 1.500 € pour un mi­ni­bus et l’es­poir de faire re­ve­nir le Na­tio­nal de pé­tanque. Tout com­mence par une mise au point du maire DVD, Jérôme Joan­net : « Nous n’avons pas bais­sé les sub­ven­tions aux as­so­cia­tions, nous avons même créé les “axes de dé­ve­lop­pe­ment” », une en­ve­loppe de 20.000 €, dis­po­nibles se­lon cri­tères aux as­so­cia­tions qui en font la de­mande. En clair : si le Na­tio­nal de pé­tanque est par­ti, c’est parce que les autres col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales se sont re­ti­rées : « on va les nom­mer : l’ag­ glo­mé­ra­tion, le con­seil dé­par­te­men­tal… ». La sub­ven­tion de 1.500 eu­ros ac­cor­dée à la Bel­le­ri­voise de pé­tanque de­vrait ai­der l’as­so­cia­tion à fi­nan­cer un mi­ni­bus « aux cou­leurs de Bellerive » pour son équipe, qui joue main­te­nant au ni­veau na­tio­nal, afin « qu’elle ait sa place dans l’au­ra de la pé­tanque na­tio­nale », ter­mine le maire. Et inciter les par­te­naires à se re­mettre au­tour de la table pour le re­tour d’une com­pé­ti­tion à la mai­son.

L’op­po­si­tion s’abs­tient, François Sen­ne­pin, pre­mier ad­joint, s’étrangle : « vous vous abs­te­nez sur une aide aux as­so­cia­tions ! » Fran­çoise Thu­riot­Ma­ri­det (op­po­si­tion) re­grette, elle, le manque de trans­pa­rence sur l’at­tri­bu­tion des « axes de dé­ve­lop­pe­ment ». Un point se­ra fait dans le bul­le­tin mu­ni­ci­pal pro­met la ma­jo­ri­té.

2 Une mo­tion de l’op­po­si­tion pour inciter VVA à re­né­go­cier pour l’Open de France. En toute fin de con­seil, Ch­ris­tian Trillet (op­po­si­tion) pro­pose une mo­tion. Ob­jec­tif : faire re­ve­nir l’Open de France de na­ta­tion au stafe nau­tique de Bellerive, par­ti à Chartres, en de­man­dant à VVA la re­prise des né­go­cia­tions avec la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de na­ta­tion. Ses ar­gu­ments : 250.000 eu­ros de re­tom­bées éco­no­miques di­rectes pour le bas­sin, et jus­qu’à 1.400.000 d’eu­ros de re­tom­bées mé­dia­tiques.

En face, Jérôme Joan­net re­con­naît l’im­por­tance des re­tom­bées, mais l’évé­ne­ment est trop cher à son goût : « Pour un eu­ro des col­lec­ti­vi­tés (en l’oc­cur­rence VVA, NDLR), il y a un eu­ro de re­tom­bées : le ra­tio n’est pas sa­tis­fai­sant ».

Il rap­pelle que le Mas­ter des maîtres, une com­pé­ti­tion de na­ta­tion iti­né­rante qui tourne à tra­vers la France, re­vient dé­but juin 2017.+

Mais il en­gage tout de même le vote de sa ma­jo­ri­té pour cette mo­tion, à condition de la ré­écrire et de pré­ci­ser que le re­tour de la com­pé­ti­tion pour­rait se faire en 2018, « si ja­mais ce­la se passe mal à Chartres ». Et que la né­go­cia­tion peut se me­ner à la baisse, bien sûr. ■

V. ALLIRAND

PÉ­TANQUE. Pour le Na­tio­nal de pé­tanque, Jérôme Joan­net veut re­mettre les par­te­naires au­tour de la table.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.