Monaco, l’attaque de tous les re­cords

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

« C’est la pre­mière fois de ma car­rière que mon équipe marque au­tant et a un tel ra­tio ». Après la démonstration contre Rennes (7-0) mer­cre­di, Leo­nar­do Jar­dim a en­fin ad­mis que Monaco, au­teur de 76 buts de­puis juillet, vit une pé­riode ex­cep­tion­nelle.

L’équipe, op­po­sée à Lyon de­main, est en train de battre tous les re­cords d’ef­fi­ca­ci­té of­fen­sive du foot­ball fran­çais mo­derne. Elle a ins­crit 76 buts en 28 matchs, toutes com­pé­ti­tions confon­dues de­puis le dé­but de la sai­son, soit une moyenne de 2,71 buts par match.

Ce­la in­clut les dix ren­contres eu­ro­péennes. Pour mémoire, des op­po­si­tions al­ler­re­tour avec les Turcs de Fe­ner­bah­çe, les Es­pa­gnols de Villar­real, les Russes du CSKA Mos­cou, les An­glais de Tot­ten­ham et les Al­le­mands du Bayer Le­ver­ku­sen (contre qui Monaco n’a pas mar­qué au re­tour ; 0­3).

Si l’on res­treint les chiffres aux com­pé­ti­tions na­tio­nales, Monaco a ins­crit 60 buts en 18 matchs, soit une moyenne stra­to­sphé­rique de 3,33 buts par

ren­contre. Certes, elle chute… à 3,11 buts par match si l’on ne consi­dère que la L1. En ex­cep­tant donc le der­nier match de Coupe de la Ligue contre Rennes (7­0). Seul Nice a réus­si à faire taire l’ar­ma­da (0­4).

Ces sta­tis­tiques sont dignes des meilleures époques du Bayern Mu­nich, du Real Ma­drid ou de Bar­ce­lone. Mais en Fran­

ce, il faut re­mon­ter au foot­ball d’antan pour re­trou­ver une équipe ca­pable d’ali­gner au­tant de buts.

C’était il y a un de­mi­siècle lorsque les sys­tèmes tac­tiques étaient moins per­for­mants, quand on ne dé­cor­ti­quait pas en­core les moindres évo­lu­tions des ad­ver­saires. Après 17 jour­nées, lors de la sai­son 1959­60, le RC Pa­ris avait ins­crit 55 buts. Monaco en est à 53.

En ce temps­là, le RC Pa­ris avait du­ré toute la sai­son, pour fi­nir avec 118 buts, soit un peu moins de 3,11 buts par match.

Ce Monaco est dans les temps. Et de­vance le grand Reims, le grand Saint­Etienne, le grand Nantes, le grand Mar­seille, le grand Lyon, ou le Pa­ris SG de Laurent Blanc. Ce que réa­lise le Monaco 2016­2017 est donc, pour l’ins­tant, hors norme.

Avec la fougue de sa jeu­nesse Ky­lian Mbap­pé, 17 ans, ex­plique : « On res­pecte le foot­ball et on ap­plique ce que le coach nous de­mande. On ar­rive par­fai­te­ment à le faire en ce mo­ment, ça rend les matches plus fa­ciles. »

Bien en­ten­du au sein du club, on s’at­tend, à un mo­ment ou à un autre, à une baisse de cette for­mi­dable ef­fi­ca­ci­té of­fen­sive.

Mais Jar­dim ne se fo­ca­lise pas là­des­sus. « On est pro­fes­sion­nel, pré­pa­ré, dit­il. Moi, je n’ai pas chan­gé. Les joueurs non plus. Ils savent qu’ils peuvent très vite être cri­ti­qués. »

Jar­dim sou­haite sur­tout l’équilibre, entre of­fen­sif et dé­fen­sif. Et avec Da­ni­jel Su­ba­sic comme gar­dien, on n’en est pas loin. Sur ses neuf der­niers matchs, Su­ba­sic n’a en­cais­sé que deux buts (contre Tot­ten­ham et à Di­jon). ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.