Le PSG un ad­ver­saire comme les autres

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

« Je suis fan du PSG ». Peu d’en­traî­neurs se per­met­traient un tel aveu, mais Antoine Kom­boua­ré sait ce qu’il doit au club de la ca­pi­tale, qu’il at­tend de pied ferme à Guin­gamp, au­jourd’hui.

« Je dois beau­coup à ce club, tout comme Nantes. J’af­fronte ce club avec beau­coup de res­pect, et beau­coup de plai­sir », confie le Ka­nak qui, pour les sup­por­ters du PSG res­te­ra à ja­mais « Casque d’Or ».

Ce sur­nom, il l’a ga­gné en deux coups de tête dé­croi­sés qui avaient ter­ras­sé An­der­lecht au Parc As­trid (0­0, 1­1) en hui­tième de fi­nale et sur­tout le Real Ma­drid lors du my­thique quart de fi­nale re­tour de Coupe de l’UEFA en 1993 (1­3, 4­1) au Parc des Princes.

Son pas­sage comme en­traî­neur (2009­2011), lui, a sur­tout

lais­sé le sou­ve­nir d’une fin en queue de pois­son. Il y a presque 5 ans jour pour jour, le di­rec­teur spor­tif du club, Leo­nar­do, lui si­gni­fiait son ren­voi, après une vic­toire contre Saint­Étienne qui as­su­rait pour­tant au club fraî­che­ment ra­che­té par le fonds qa­ta­ri QSI de vi­rer en tête à la trêve.

« Casque d’or » n’était pas un en­traî­neur as­sez clin­quant, c’est Car­lo An­ce­lot­ti qui avait ter­mi­né la sai­son, échouant à la deuxième place der­rière Mont­pel­lier. Ima­gi­ner le Ka­nak amer après un tel désa­veu, se­rait mal connaître cet homme de prin­cipes qui n’est pas du genre à s’ac­cro­cher là où on ne veut plus de lui.

A son ar­ri­vée à Guin­gamp, il avait sou­li­gné sa sa­tis­fac­tion de re­joindre un club familial, aux an­ti­podes de la ma­chine à star et à cash qu’est de­ve­nu le PSG de­puis son dé­part. ■

➔ PSG. Ha­tem Ben Ar­fa, bles­sé, est ab­sent du groupe qui doit ren­con­trer Guin­gamp.

KOM­BOUA­RÉ. « J’ai du res­pect pour le PSG ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.