Deux jeu­nesses

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités - BER­NARD STÉ­PHAN ber­nard.ste­phan@cen­tre­france.com

C’est la jeu­nesse qui a chan­gé. La gé­né­ra­tion post­soixan­tui­tarde en­trait na­tu­rel­le­ment dans la vie ac­tive après les études courtes ou après les études longues. Au­jourd’hui elle entre dans le chô­mage avec ou sans étude après avoir sou­vent col­lec­tion­né les pe­tits bou­lots. Cette pré­ca­ri­sa­tion de la so­cié­té des jeunes pèse lour­de­ment dans les choix po­li­tiques ou dans les non­choix. Elle ap­porte une lourde pierre à un bi­lan de la jeu­nesse qui consi­dère que le monde po­li­tique ne lui a rien pro­po­sé.

Mais ce­la ne veut pas dire que cette jeu­nesse ne s’en­gage pas. Lorsque par exemple elle a re­layé le mou­ve­ment Nuit De­bout, elle a bien ex­pri­mé une mo­bi­li­sa­tion, des pro­po­si­tions, une forme de nou­velle dé­mo­cra­tie qui ne re­pro­dui­rait pas la dé­mo­cra­tie re­pré­sen­ta­tive.

Autre dif­fé­rence im­por­tante, c’est le re­cul du vote par trans­mis­sion. Les gé­né­ra­tions pas­sées re­pro­dui­saient à la fois le mo­dèle so­cial familial et son mo­dèle po­li­tique. Et s’il est vrai que 49 % des jeunes se disent en­core sen­sibles au vote de leurs pa­rents, c’est un pour­cen­ tage en net re­cul. A contra­rio la so­cié­té du zap­ping ar­rive à grand pas dans le com­por­te­ment élec­to­ral de jeunes ci­toyens qui avouent qu’ils peuvent se dé­ci­der à la der­nière mi­nute dans l’iso­loir. Ce com­por­te­ment de zap­peur en fait des in­fi­dèles par rap­port à leur his­toire fa­mi­liale, par rap­port à la double tra­di­tion du vote de classes et du vote géo­gra­phique.

La so­cié­té du zap­ping est de­ve­nue la règle. Ce com­porte­ ment de zap­peurs fait des jeunes qui sont élec­teurs des in­fi­dèles. Deux jeu­nesses res­sortent dé­sor­mais. Celle qui vote Ma­rine Le Pen pour le Front na­tio­nal et celle qui choi­sit Em­ma­nuel Ma­cron. La pre­mière trouve ses res­sorts dans une jeu­nesse dé­clas­sée, dans ce que le géo­graphe Ch­ris­tophe Guilluy ap­pelle « la France pé­ri­phé­rique ». A contra­rio la se­conde ; la jeu­nesse ma­cro­nienne est mon­dia­li­sée, proeu­ro­péenne, cos­mo­po­lite, créa­trice et ur­baine. Dans tous les cas les jeunes cherchent l’homme po­li­tique pro­vi­den­tiel. Homme pro­vi­den­tiel ? Fi­na­le­ment rien de bien neuf.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.