Éva­cua­tions sus­pen­dues

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Le ré­gime sy­rien a sus­pen­du, hier, l’éva­cua­tion de ci­vils et d’in­sur­gés de la ville ra­va­gée d’Alep, fai­sant craindre une re­prise des combats pour la conquête de la der­nière poche re­belle où des mil­liers d’ha­bi­tants res­tent pris au piège.

Lan­cée hier, l’opé­ra­tion d’éva­cua­tion des ci­vils à Alep de­vait du­rer plu­sieurs jours et, une fois ter­mi­née, per­mettre au ré­gime de pro­cla­mer la re­prise to­tale de la deuxième ville de Sy­rie et d’en­re­gis­trer sa plus im­por­tante vic­toire dans le conflit qui dure de­puis 2011.

Mais le pro­ces­sus a connu un ac­croc, l’ar­mée sy­rienne ac­cu­sant les re­belles de « ne pas res­pec­ter les condi­tions de l’ac­cord ». La rai­son, se­lon une source mi­li­taire, est que « les re­belles ont ou­vert le feu, ont vou­lu sor­tir des armes moyennes et ont vou­lu prendre des otages », c’est­à­dire des mi­li­taires ou des forces pro ré­gime qu’ils dé­te­naient.

Au point de tran­sit de Ra­mous­sa, sous contrôle gou­ver­ne­men­tal, quelques tirs ont été en­ten­dus en TRAC­TEURS. Tous les moyens sont bons pour es­sayer de fuir l’en­fer d’Alep.

fin de ma­ti­née et les am­bu­lances et les bus cen­sés éva­cuer d’autres per­sonnes du ré­duit re­belle ont dû re­brous­ser che­min, vides.

« Il a été de­man­dé au per­son­nel du Co­mi­té in­ter­na­tio­nal de la CroixRouge et de l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la santé (qui en­cadrent les éva­cua­tions) de quit­ter les lieux », a confir­mé Eli­sa­beth Hoff, re­pré­sen­tante de l’OMS en Sy­rie, en pré­ci­sant qu’au­cune ex­pli­ca­tion ne

leur avait été four­nie. Eli­sa­beth Hoff a fait part de son in­quié­tude pour les ci­vils tou­jours blo­qués dans l’en­clave re­belle.

« Il y a en­core un grand nombre de femmes et d’en­fants de moins de cinq ans qui doivent sor­tir ». Ces per­sonnes « doivent dé­sor­mais re­tour­ner chez elles à cause de l’ar­rêt de l’opé­ra­tion, ce qui nous in­quiète beau­coup car nous sa­vons qu’elles sont déses­pé­rées ».

La Rus­sie, alliée du ré­gi­ me, a été elle jus­qu’à an­non­cer que l’éva­cua­tion des re­belles et de leurs fa­milles était ter­mi­née, et que les troupes sy­riennes étaient en passe de li­qui­der les « der­nières poches de ré­sis­tance » à Alep.

40.000 ci­vils

Mais une source mi­li­taire sy­rienne a main­te­nu que l’opé­ra­tion était « sus­pen­due et non fi­nie », sans dire quand elle re­pren­drait.

Se­lon l’émis­saire de l’ONU pour la Sy­rie Staf­fan de Mis­tu­ra, il reste en­vi­ron 40.000 ci­vils dans le ré­duit re­belle et entre 1.500 et 5.000 com­bat­tants et leurs fa­milles.

De­puis jeu­di, en­vi­ron 8.500 per­sonnes, dont 3.000 com­bat­tants, ont été éva­cuées vers des ter­ri­toires sous contrôle re­belle, se­lon l’Ob­ser­va­toire sy­rien des droits de l’Homme (OSDH). Quelque 8.000 se­lon les mé­dias of­fi­ciels sy­riens.

Se­lon Ah­mad al­Dbis, chef d’une uni­té de mé­de­cins et de vo­lon­taires qui co­or­donnent l’éva­cua­tion des bles­sés d’Alep, au moins 250 bles­sés sont sor­tis. Cer­tains ont été trans­fé­rés en Tur­quie. ■

PHOTO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.