La Guyanne rayonne

La Montagne (Vichy) - - France & Monde -

Miss Guyane, Ali­cia Ay­lies a été élue miss France 2017, hier soir, à Mont­pel­lier et en di­rect sur TF1. Elle suc­cède à la Lil­loise Iris Mit­te­naere.

Au terme d’un concours de toute beau­té, Miss Guyane, Ali­cia Ay­lies, a, du haut de ses 18 ans et de ses 178 cen­ti­mètres, été élue miss France 2017, suc­cé­dant à la Lil­loise Iris Mit­te­naere.

La jeune femme, étu­diante en pre­mière an­née de li­cence de droit, a de­van­cé miss Lan­gue­doc, pre­mière dau­phine, miss Ta­hi­ti, deuxième dau­phine, et miss Gua­de­loupe et miss Lor­raine, les deux der­nières fi­na­listes.

Trente pré­ten­dantes, âgées de 18 à 24 ans, concou­raient au titre de miss France 2017 lors d’un show dif­fu­sé en ex­clu­si­vi­té sur TF1 en di­rect – qui es­pé­rait cap­ter plus de 8 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs avec un show « fée­rique et spec­ta­cu­laire » – de l’Are­na Mont­pel­lier en pré­sence de quelque 8.500 per­sonnes.

Après deux an­nées de suc­cès, la ré­gion des Hauts­de­France re­met­tait ÉMO­TION. Miss Guyane, Ali­cia Ay­lies, a re­çu sa cou­ronne des mains de miss France 2016, la Lil­loise Iris Mit­te­naere.

son titre en jeu. Si une Nor­diste, en l’oc­cur­rence Lau­rine Ma­ri­cau, avait suc­cé­dé à Iris Mit­te­naere, une Lil­loise de 23 ans, la ré­gion au­rait éta­bli un re­cord his­to­rique pour le

concours.

Le ju­ry, pré­si­dé par la co­mé­dienne Arielle Dom­basle, et com­po­sé d’In­grid Chau­vin, Mi­chèle Bernier, de l’an­cienne Miss France Ma­li­ka Mé­nard, du chan­ teur Amir, de Ch­ris­tophe Bar­ra­tier et du boxeur mé­daillé d’Or aux J0 2016, To­ny Yo­ka, en ont dé­ci­dé au­tre­ment.

Bou­quet de jon­quilles

Tout comme le grand pu­blic, d’ailleurs, puisque les té­lé­spec­ta­teurs et le ju­ry dé­si­gnaient à éga­li­té les cinq fi­na­listes par­mi les douze can­di­dates sé­lec­tion­nées par les or­ga­ni­sa­teurs. Mieux, les té­lé­spec­ta­teurs avaient le der­nier mot pour dé­si­gner la lau­réate et ses deux dau­phines, en vo­tant par té­lé­phone et SMS.

Le dia­dème, ins­pi­ré d’un bou­quet de jon­quilles, a été po­sé sur la che­ve­lure de la nou­velle Miss Franc, par la pré­cé­dente am­bas­sa­drice beau­té de la France, Iris Mit­te­naere. ■

➔ Ge­ne­viève jette l’éponge. Fi­ni la « guerre des miss » : après plus de soixante ans de règne, la « dame au cha­peau » Ge­ne­viève de Fon­te­nay a an­non­cé au dé­but de l’an­née qu’elle « tour­nait dé­fi­ni­ti­ve­ment la page des miss ». Celle qui avait sou­te­nu la créa­tion du concours dis­si­dent Miss Pres­tige na­tio­nal a dé­ci­dé de ne plus as­sis­ter à cette com­pé­ti­tion dont la mé­dia­ti­sa­tion ne re­po­sait que sur son par­rai­nage.

PHOTO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.