Conduire ou pas, il fau­dra choi­sir !

La Montagne (Vichy) - - En Route Pour L'avenir - Oli­vier Char­rier

Ré­pondre au té­lé­phone sans ris­quer de perdre trois points sur son per­mis de conduire, en­voyer des mails ou re­gar­der un film sur sa ta­blette, mais aus­si pi­quer un p’tit somme au vo­lant sans se pré­oc­cu­per de la voi­ture qui nous pré­cède et sans quit­ter son siège de conduc­teur… Tout ce­la se­ra bien­tôt pos­sible, grâce à des voi­tures que l’on nous pro­met 100 % autonomes. Mais pour l’heure, les au­to­mo­bi­listes se rangent dans deux camps : ceux qui craignent de se voir dé­pos­sé­dés de leur plai­sir de conduire, et les autres, qui voient là une op­por­tu­ni­té de faire tout autre chose sur la route… Ce qui, dans tous les cas, po­se­ra un nou­veau pro­blème lé­gis­la­tif : ce­lui de la res­pon­sa­bi­li­té au vo­lant. Car, en cas d’ac­ci­dent – et il y en a dé­jà eu deux mor­tels – qui se­ra ju­ri­di­que­ment res­pon­sable : le « non conduc­teur » ou le construc­teur du vé­hi­cule au­to­nome ? En France – et de­puis 1968 – c’est tou­jours le conduc­teur qui doit res­ter « maître » de son vé­hi­cule. Et en 2025 ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.