Six mois ferme pour les coups de cou­teau

La Montagne (Vichy) - - Région Actualité - Ch­ris­tian Le­fèvre

En dé­cembre 2014, un com­mer­çant de l’ave­nue de Cour­non, à Au­bière, avait don­né deux coups de cou­teau à fro­mage à un homme qui ten­tait de lui vo­ler une bou­teille de cham­pagne de marque.

Deux ans presque jour pour jour après les faits, ce tren­te­naire, à la tête de ce ma­ga­sin spé­cia­li­sé dans les sa­lai­sons, les spi­ri­tueux et l’épi­ce­rie fine, a été condam­né, hier, à deux ans de pri­son, dont dix­huit mois avec sur­sis et in­ter­dic­tion de dé­te­nir une arme pen­dant cinq ans (*).

Tout en re­con­nais­sant une nou­velle fois qu’il n’au­rait « ja­mais dû avoir ce geste » mal­heu­reux, le jeune com­mer­çant a es­ti­mé qu’il avait été « dé­pas­sé par les évé­ne­ments ». « Au mo­ment des faits, je n’avais ou­vert ce ma­ga­sin que de­puis trois se­maines, a­t­il ex­pli­qué. Mais j’avais dé­jà dé­po­sé huit plaintes pour vol… j’étais éner­vé. Quand j’ai vu ce mon­sieur ten­ter de me vo­ler une bou­teille, j’ai ten­té de le re­te­nir en at­ten­dant la po­lice. Et puis j’ai eu peur qu’il soit ar­mé et j’ai pa­ni­qué ».

Sé­rieu­se­ment bles­sée à la jambe gauche, la vic­time avait d’abord fait l’ob­jet d’une ITT de 45 jours, ra­me­née en­suite à 21 jours par un ex­pert dé­si­gné par le tri­bu­nal. Cet homme est dé­cé­dé en avril der­nier des suites d’une grave in­fec­tion, mais sans qu’un rap­port avec l’agres­sion dont il avait été vic­time ait pu être éta­bli.

« Je re­gret­te­rai tou­jours ce geste et je m’ex­cuse au­près de la fa­mille de ce mon­sieur », a éga­le­ment in­sis­té le com­mer­çant à la barre, hier. ■

(*) Un com­mer­çant voi­sin, éga­le­ment pré­sent au mo­ment des faits et pour­sui­vi pour « vio­lences ag­gra­vées », a été re­laxé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.