À ce­lui qui sau­ra le mieux ré­agir

La Montagne (Vichy) - - Sports Auvergne - Jean-Phi­lippe Béal

La JAVCM a eu peu de temps pour tra­vailler et se re­mettre du re­vers su­bi à do­mi­cile de­vant De­nain. Il lui fau­dra en re­vanche avoir re­trou­vé toutes ses va­leurs, ce soir.

Pas de « Ch’ti tour » et puis s’en va, pour la JAVCM, mon­tée dans le bus, hier à 13 h 30. Non, un « long » sé­jour de quatre jours, avec étape en Hauts­de­France, à Lille, ce soir, où Sté­phane Dao et ses hommes res­te­ront deux jours avant de ga­gner Saint­Quen­tin, à peine plus au sud, jeu­di, en pré­vi­sion d’une autre ren­contre tout aus­si dé­li­cate, le len­de­main.

Au vu du re­vers face à De­nain, Sté­phane Dao, dès la fin du match, avait es­ti­mé que « dans ces cas­là, ce n’est pas plus mal d’en­chaî­ner ». Car au­tant de temps en moins pas­sé à gam­ber­ger : « Après, c’est court pour tra­vailler. On s’est en­traî­né di­manche soir et ce lun­di ma­tin (hier), avant de par­tir. Di­manche, on a sur­tout in­sis­té sur l’agres­si­vi­té dé­fen­sive, la né­ces­si­té de re­mettre le bleu de chauffe. Contrai­re­ment à une autre pé­riode, là, il n’y a pas d’usure phy­sique. Car après nos suc­cès, il y a peut­être eu un peu d’eu­pho­rie, in­cons­ciem­ment, et on ne s’est plus mis au ni­veau. »

Au to­tal, « une séance et de­mie » dé­diée à la JAVCM. Le reste à un ad­ver­saire dont le coach au­ver­gnat a bien no­té qu’il consti­tuait « une équipe re­dou­table à do­mi­cile. Mais aus­si une équipe qui va nous obli­ger, d’abord, à re­le­ver le dé­fi phy­sique, car elle pos­sède beau­coup de joueurs de grande taille. À ce stade, ce n’est même plus une ques­tion de stra­té­gie, c’est une consigne de com­bat. Ne pas af­fi­cher ces qua­li­tés­là, à Lille, c’est rédhi­bi­toire. »

Sur­tout que le LMB, bat­tu à Saint­Quen­tin, no­tam­ment en n’ins­cri­vant que 6 points lors du der­nier quart­temps, vou­dra ré­agir chez lui : « C’était un match à pe­tit score (60­51), mais à do­mi­cile, Lille est sou­vent beau­coup plus à l’aise. Quant à la ré­ac­tion, toute équipe veut ré­agir après une dé­faite. Oui, on s’at­tend à trou­ver une équipe re­van­charde. Mais nous non plus, on ne ren­tre­ra pas sur le par­quet en bais­sant la tête. »

Dans ce peu de temps dont la JAVCM dis­po­sait, qu’en fut­il des dis­cus­sions at­ten­dues, suite au dé­ce­vant re­vers contre De­nain ? « On a été bat­tu sur le col­lec­tif par… manque de col­lec­tif, de notre cô­té. Or, notre équipe n’existe que col­lec­ti­ve­ment. On peut ga­gner un match in­di­vi­duel­le­ment mais on per­dra les cinq qui sui­vront car on ne peut pro­gres­ser qu’en équipe. Je vais pro­fi­ter de ces quatre jours de va­cances en­semble (sou­rire) pour al­ler un peu plus loin dans la dis­cus­sion, re­ca­drer cer­taines choses avec cer­tains. Même si je pense que les joueurs se sont par­lés car, di­manche, ce fut une très bonne séance. Mais main­te­nant, il faut agir. » ■

« On ne peut pro­gres­ser qu’en équipe »

PHO­TO RI­CHARD BRUNEL

DIS­CUS­SIONS. « Je pense que les joueurs (ici Bron­chard, Cole et Ware, de gauche à droite) se sont par­lés. Mais main­te­nant, il faut agir », lance leur coach Sté­phane Dao.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.