OGC Nice, l’étoffe d’un cham­pion ?

L’OGC Nice, en tête avant la trêve, a com­plè­te­ment bous­cu­lé la hié­rar­chie en Ligue 1, mais peut-elle te­nir jus­qu’au bout et rê­ver du titre de cham­pion ?

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

1 Ba­lo­tel­li et les jeunes loups. Nice peut comp­ter sur son sa­vant do­sage entre stars ex­pé­ri­men­tées et jeunes pé­pites. Sur le de­vant de la scène, « Su­per Mario Ba­lo­tel­li », comme le pré­sente en hur­lant le spea­ker de l’Al­lianz Ri­vie­ra. L’at­ta­quant ita­lien de 26 ans a ins­crit 8 buts en 8 ap­pa­ri­tions en cham­pion­nat. En dé­fense, le Bré­si­lien Dante, an­cien du Bayern Mu­nich no­tam­ment, est le vé­ri­table tau­lier du haut de ses 33 ans. Chez les jeunes, Alas­sane Plea (23 ans) en est dé­jà à 10 buts en L1. Wy­lan Cy­prien (21 ans) est une des sen­sa­tions de la sai­son au mi­lieu, aux cô­tés de l’Ivoi­rien Jean­Mi­chaël Sé­ri, meilleur pas­seur du cham­pion­nat qui confirme sa bonne sai­son der­nière.

2 Les Ni­çois concen­trés sur la Ligue 1. Nice cham­pion ? « Sans bles­sure, sans coupe d’Eu­rope, sans Coupe de la Ligue, pour­quoi pas ? », ré­pond à l’en­traî­neur Rol­land Cour­bis, consultant sur RMC. Les Ni­çois

sont sor­tis par la pe­tite porte en Eu­ro­pa League. En Coupe de la Ligue, ils ont été éli­mi­nés par Bor­deaux la se­maine der­nière (3­2). Il ne leur reste plus que la Coupe de France, et sur­tout la Ligue 1. Ils vont bé­né­fi­cier de ca­dences plus tran­quilles que leurs deux prin­ci­paux concur­

rents, Mo­na­co et PSG, qua­li­fiés pour les 8es de fi­nale de Ligue des cham­pions et tou­jours en lice en Coupe de la Ligue. 3

Les er­re­ments de Pa­ris. « Nice me fait quand même pen­ser à ce que j’ai vu l’an pas­sé à Lei­ces­ter. Il y a du dy­na­misme, de la fraî­cheur, une bonne as­sise tech­nique, des joueurs cadres. On sent que Nice a fran­chi un pa­lier ». Le com­pli­ment vient de Pas­cal Du­praz, après la dé­faite de son équipe de Tou­louse contre les Ai­glons (3­0) dé­but dé­cembre. La com­pa­rai­son avec le club an­glais fait flo­rès ces der­nières se­maines. Pour dé­cro­cher son titre sur­prise la sai­son der­nière, Lei­ces­ter a aus­si bé­né­fi­cié de la faillite des grosses écu­ries du cham­pion­nat an­glais. Nice pro­fite de son cô­té des pre­miers mois com­pli­qués du PSG d’Unai Eme­ry et ses quatre dé­faites en cham­pion­nat, du ja­mais vu sous l’ère qa­ta­rie.

1 Un ef­fec­tif un peu court. «Il va y avoir deux dé­parts im­por­tants à la CAN (Coupe d’Afrique des Na­tions, du 14 jan­vier au 5 fé­vrier), You­nès Bel­han­da et Jean­Mi­chaël Se­ri », pré­vient Cour­bis. Il faut aus­si que Ba­lo­tel­li fasse une sai­son ré­gu­lière, « ce qu’il n’a pas l’ha­bi­tude de faire » ajoute le tech­ni­cien. Plu­sieurs joueurs sont à l’in­fir­me­rie comme Va­len­tin Eys­se­ric (ge­nou), Dal­bert (épaule), R. Pe­rei­ra (cuisse), Paul Baysse (ten­don)… et Dante doit pas­ser des exa­mens mé­di­caux (ge­nou). L’en­traî­neur Lu­cien Favre est d’ailleurs sor­ti de sa pon­dé­ra­tion ha­bi­tuelle di­manche pour fus­ti­ger le ca­len­drier char­gé de­puis le 20 no­vembre. « On est au bord de la rup­ture. Je ne sais pas qui or­ga­nise ça mais 10 matches en 31 jours, c’est trop. C’est in­gé­rable ». 2

Trop haut trop tôt. Lors de son épo­pée 2011­2012, Mont­pel­lier était 2e à la trêve avec 37 points, à trois lon­gueurs du PSG. Nice a lui frap­pé fort d’en­trée et est dé­jà très at­ten­du. « Le pire se­rait de nous croire ar­ri­vés quelque part », a pré­ve­nu le pré­sident du club JeanPierre Ri­vère. Faute d’ex­pé­rience, Nice peut­il gam­ber­ger et se pié­ger lui­même ? Par­mi les in­cer­ti­tudes, les per­for­mances de Car­di­nale, au­teur d’une bou­lette contre le PSG en cham­pion­nat (2­2) et contre Schalke 04 en Eu­ro­pa League. 3

Rien n’est joué. Avant la jour­née de de­main, Mo­na­co est à quatre points et Pa­ris à sept, mais la sai­son est en­core longue. « Nice­PSG au re­tour et Mo­na­co­Nice à Mo­na­co, ce­la vau­dra son pe­sant d’or », sa­live d’avance Cour­bis. « Ce se­rait dé­jà ex­cep­tion­nel de fi­nir dans le trio de tête, après la qua­trième place de la sai­son der­nière ce se­rait dé­jà une pro­gres­sion », conclut l’en­traî­neur de 63 ans. Nice a dé­jà été cham­pion d’au­tomne, en 1972­1973 et 1975­1976. Et à chaque fois, il a ter­mi­né sur la deuxième marche. ■

DÉ­CI­SIF. Avec deux buts ins­crits face à Di­jon, Mario Ba­lo­tel­li a per­mis à Nice de dé­cro­cher le titre ho­no­ri­fique de cham­pion d’au­tomne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.