Un ca­mion fonce dans la foule à Ber­lin

La Montagne (Vichy) - - La Une -

AT­TEN­TAT PRO­BABLE.

Un ca­mion a fon­cé dans la foule sur un mar­ché de Noël fai­sant au moins 9 morts et 50 bles­sés.

IN­TER­PEL­LÉ.

Le conduc­teur pré­su­mé du ca­mion a été in­ter­pel­lé par la po­lice. An­ge­la Mer­kel se dit en « deuil ».

Un ca­mion a fon­cé sur la foule, hier soir, dans un mar­ché de Noël ins­tal­lé dans le centre de Ber­lin, fai­sant au moins neuf morts et 50 bles­sés. La po­lice penche pour un at­ten­tat et pense en avoir ar­rê­té l’au­teur.

Le drame qui s’est pro­duit hier soir à Ber­lin rap­pelle par ses cir­cons­tances l’at­ten­tat du 14 juillet der­nier à Nice, com­mis avec un ca­mion bélier sur la pro­me­nade des An­glais.

« Un homme, qui est ma­ni­fes­te­ment le chauf­feur, a été in­ter­pel­lé », a an­non­cé une por­te­pa­role de la po­lice ber­li­noise, en ajou­tant qu’un « pas­sa­ger » du vé­hi­cule était « mort », sans plus de pré­ci­sion. Un bi­lan pro­vi­soire a fait état, hier après 23 heures, d’« au moins neuf morts » et « au moins 50 bles­sés », dont quatre griè­ve­ment.

Le ca­mion, dont le pare­brise était par­tiel­le­ment écla­té, était im­mo­bi­li­sé aux abords du mar­ché. « Nous exa­mi­nons la piste d’un at­ten­tat ter­ro­riste mais ne connais­sons pas en­core les mo­ti­va­tions » de cet acte, a sou­li­gné un autre porte­pa­role de la po­lice.

« Il a juste conti­nué »

Le mi­nistre de la Jus­tice, Hei­ko Mass, a in­di­qué sur Twit­ter que l’en­quête avait été confiée au par­quet fé­dé­ral, com­pé­tent en Al­le­magne pour les af­faires de ter­ro­risme. Vers mi­nuit, le mi­nistre de l’In­té­rieur al­le­mand, Tho­mas de Mai­zière, a dit avoir « beau­coup de rai­sons de pen­ser » qu’il s’agit d’un at­ten­tat.

La chan­ce­lière An­ge­la Mer­kel

est « en deuil » en rai­son de ces « nou­velles ef­froyables », a in­di­qué son porte­pa­role Stef­fen Sei­bert.

Le drame s’est dé­rou­lé au pied de l’église du Sou­ve­nir, mo­nu­ment phare de la par­tie oc­ci­

den­tale de la ca­pi­tale al­le­mande. Sur place, les jour­na­listes de l’AFP ont vu des poutres de bois bri­sées jon­chant le sol et au moins un sa­pin ren­ver­sé le long de l’énorme re­morque. Le mar­ché de Noël où le ca­mion a fon­

cé sur les ba­dauds en rou­lant sur un trot­toir est tout proche d’une ave­nue très com­mer­çante, le Kurfürs­ten­damm.

Un tou­riste pré­sent sur les lieux a in­di­qué ne pas sa­voir si le conduc­teur « était ivre » ou s’il a dé­li­bé­ré­ment fon­cé sur la foule, « mais il n’a pas cher­ché à s’ar­rê­ter, il a juste conti­nué ».

Le pro­prié­taire de la so­cié­té à qui ap­par­tient ce ca­mion po­lo­nais a pour sa part confir­mé la dis­pa­ri­tion de son chauf­feur. « On n’a pas de contact avec lui de­puis cet après­mi­di [hier]. Je ne sais pas ce qui lui ar­rive. C’est mon cou­sin, je le connais de­puis l’en­fance. Je me porte ga­rant de lui », a dé­cla­ré Ariel Zu­raws­ki.

Les ré­ac­tions de so­li­da­ri­té de la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale se sont mul­ti­pliées, alors que l’Eu­rope est ré­gu­liè­re­ment la cible d’at­ten­tats re­ven­di­qués par des groupes dji­ha­distes. Le pré­sident du Conseil eu­ro­péen, Do­nald Tusk, s’est dit « at­tris­té ». La Mai­son­Blanche a condam­né avec force « ce qui semble être une at­taque ter­ro­riste ».

Actes iso­lés

L’Al­le­magne avait été jus­qu’ici épar­gnée par des at­taques dji­ha­distes d’am­pleur, mais plu­sieurs at­ten­tats is­la­mistes y ont été ré­cem­ment com­mis par des per­sonnes iso­lées. La crainte d’actes de grande am­pleur nour­rit le dé­bat po­li­tique en Al­le­magne. Les po­pu­listes de droite, en plein es­sor, es­timent ain­si qu’An­ge­la Mer­kel a mis en dan­ger son pays en l’ou­vrant à près de 900.000 demandeurs d’asile en 2015, ori­gi­naires pour l’es­sen­tiel du monde mu­sul­man.

L’État is­la­mique a re­ven­di­qué en juillet un at­ten­tat com­mis par un Sy­rien, dé­bou­té de sa de­mande d’asile, qui a fait 15 bles­sés. Il a aus­si re­ven­di­qué une at­taque à la hache per­pé­trée par un de­man­deur d’asile (pro­ba­ble­ment af­ghan) de 17 ans, qui a fait cinq bles­sés. Un en­fant ger­ma­no­ira­kien de 12 ans, aux mo­ti­va­tions sem­blet­il dji­ha­distes, a vou­lu faire ex­plo­ser un en­gin sur un mar­ché de Noël fin no­vembre. En oc­tobre, un Sy­rien s’est don­né la mort en pri­son. Se­lon les en­quê­teurs, il se pré­pa­rait à com­mettre un at­ten­tat contre un aé­ro­port de Ber­lin. ■

PHO­TO AFP

Le scé­na­rio de la tra­gé­die de Ber­lin res­semble au car­nage du 14 juillet à Nice.

PHO­TO AFP

AT­TEN­TAT PRO­BABLE. Au se­cond plan, à gauche, le poids lourd qui a fon­cé dans la foule.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.