LA VI­GI­LANCE PLUS QUE JA­MAIS DE RI­GUEUR EN FRANCE SUR LES MAR­CHÉS DE NOËL

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

« S’amu­ser », mais « être pru­dents ».

Au len­de­main de l’at­ten­tat de Ber­lin, le gou­ver­ne­ment fran­çais a mis en avant, hier, sa « vi­gi­lance », no­tam­ment sur les mar­chés de Noël, tout en ap­pe­lant à ne pas cé­der à une « peur » dé­jà nour­rie par la vague d’at­taques dji­ha­distes en France de­puis près de deux ans. « Nous avons un haut ni­veau de me­nace et nous avons un ni­veau et un plan de mo­bi­li­sa­tion et de vi­gi­lance par­ti­cu­liè­re­ment éle­vés aus­si », a dé­cla­ré Fran­çois Hol­lande. « Nous fai­sons de­puis des mois le maxi­mum », a mar­te­lé de­ vant les dé­pu­tés le Pre­mier mi­nistre, Ber­nard Ca­ze­neuve. Après l’at­taque de Ber­lin, le gou­ver­ne­ment s’est donc em­ployé à ras­su­rer. « Je de­mande aux Fran­çais de s’amu­ser, de sor­tir, je leur de­mande aus­si d’être pru­dents », a dé­cla­ré le mi­nistre de l’In­té­rieur, pour qui nul ne doit cé­der à un « cli­mat de peur ». Bru­no Le Roux, qui ren­trait jus­te­ment lun­di d’Al­le­magne où il avait ren­con­tré son ho­mo­logue, avait dans la soi­rée an­non­cé un ren­for­ce­ment de « la sé­cu­ri­sa­tion des mar­chés de Noël ». Il s’est ren­du hier au mar­ché de Noël de Stras­bourg (pho­to AFP), l’un des plus grands du pays. « Le dis­po­si­tif n’a pas à être ren­for­cé. Il y a eu un très haut ni­veau d’an­ti­ci­pa­tion et de pré­pa­ra­tion. Mais il doit être adap­té au jour le jour en fonc­tion des pré­sences », a­t­il as­su­ré. Le mar­ché de Noël des Champs­Ély­sées fi­gu­rait, lui, par­mi une di­zaine de sites consti­tuant des cibles po­ten­tielles pour six hommes ar­rê­tés ces der­nières se­maines, no­tam­ment à Stras­bourg, et qui pro­je­taient un at­ten­tat le 1er dé­cembre en ré­gion pa­ri­sienne. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.