L’axe Mos­cou­An­ka­ra tient bon

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Les au­to­ri­tés turques ac­cusent le ré­seau du pré­di­ca­teur Fe­thul­lah Gü­len d’être im­pli­qué dans l’as­sas­si­nat, lun­di, de l’am­bas­sa­deur de Rus­sie. Mos­cou a en­voyé des en­quê­teurs en Tur­quie.

Le chef de la di­plo­ma­tie turque a af­fir­mé, hier, à son ho­mo­logue amé­ri­cain que le ré­seau du pré­di­ca­teur Fe­thul­lah Gü­len était der­rière l’as­sas­si­nat de l’am­bas­sa­deur de Rus­sie en Tur­quie. Le di­plo­mate An­dreï Kar­lov a été tué lun­di par un po­li­cier de 22 ans, Mevlüt Mert Al­tin­tas. Ce­lui­ci a af­fir­mé vou­loir ven­ger la ville d’Alep, en passe d’être en­tiè­re­ment re­prise par le ré­gime sy­rien avec le sou­tien de Mos­cou. Il a été abat­tu par les forces d’in­ter­ven­tion spé­ciale.

An­cien al­lié du pré­sident Er­do­gan, qui en a fait sa bête noire, Fe­thul­lah Gü­len est ac­cu­sé par le gou­ver­ne­ment d’avoir our­di la ten­ta­tive de coup d’État qui a se­coué la Tur­quie dans la nuit du 15 au 16 juillet der­nier. Un évé­ne­ment qui a dé­clen­ché une ter­rible ré­pres­sion, no­tam­ment contre la presse et l’op­po­si­tion. AN­DREÏ KAR­LOV. Une cé­ré­mo­nie d’hom­mage a eu lieu hier avant que sa dé­pouille ne dé­colle vers la Rus­sie.

Fe­thul­lah Gü­len qui a condam­né l’as­sas­si­nat de l’am­bas­sa­deur russe est à la tête d’un mou­ve­ment ap­pe­lé « Hiz­met » (« ser­vice », en turc). Il compte un ré­seau d’écoles, d’ONG et d’en­tre­prises.

« Pro­vo­ca­tion »

L’as­sas­si­nat est sur­ve­nu en plein ré­chauf­fe­ment des re­la­tions entre la Tur­quie et la Rus­sie. Op­po­sées sur le dos­sier sy­rien, les deux pays ont tou­te­fois par­rai­né une trêve per­met­tant l’éva­cua­tion de la

par­tie est d’Alep te­nue par les re­belles.

Les di­ri­geants des deux pays ont dé­non­cé une « pro­vo­ca­tion » vi­sant à sa­bo­ter leurs liens. « Nous ne per­met­trons ab­so­lu­ment pas que nos re­la­tions avec la Rus­sie se dé­gradent », a as­su­ré hier le pré­sident turc, Re­cep Tayyip Er­do­gan. Il a af­fir­mé avoir conve­nu avec son ho­mo­logue russe, Vla­di­mir Pou­tine, de pour­suivre leur co­opé­ra­tion, y com­pris au su­jet de la Sy­rie.

Fait in­édit, la Tur­quie a ac­cep­té la par­ti­ci­pa­tion de 18 en­quê­teurs, agents des ser­vices se­crets et di­plo­mates russes aux in­ves­ti­ga­tions. La dé­lé­ga­tion russe a pris part à l’au­top­sie du corps de l’am­bas­sa­deur à An­ka­ra.

Un homme abat­tu

Un avion russe a dé­col­lé en dé­but de soi­rée d’An­ka­ra à des­ti­na­tion de la Rus­sie avec, à son bord, la dé­pouille de l’am­bas­sa­deur, après une cé­ré­mo­nie d’hom­mage à la­quelle ont as­sis­té no­tam­ment la veuve du di­plo­mate ain­si que leur fils.

Hier, avant l’aube, un homme a ti­ré des coups de feu de­vant l’en­trée de l’am­bas­sade amé­ri­caine, avant d’être abat­tu. Les États­Unis ont an­non­cé la fer­me­ture de toutes leurs re­pré­sen­ta­tions en Tur­quie hier. À An­ka­ra, les au­to­ri­tés ont dé­ployé des po­li­ciers sup­plé­men­taires et des ca­mions équi­pés de lances à eau pour ren­for­cer la sé­cu­ri­té au­tour de l’am­bas­sade de Rus­sie. ■

➔ Re­ven­di­ca­tion. Un groupe ra­di­cal russe, les Fau­cons de la li­ber­té du Kur­dis­tan (TAK), a re­ven­di­qué hier un at­ten­tat à la voi­ture pié­gée qui a tué sa­me­di 14 sol­dats turcs à Kay­se­ri, dans le centre de la Tur­quie.

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.